Chut: éducation athénienne ***1/2

Le Belge Charly Delwart s'emploie dans son dernier roman, Chut, à donner une voix et un visage aux millions de Grecs écrasés par la catastrophe économique qui frappe leur pays.

La famille de Dimitra, Athénienne de 14 ans, se disloque progressivement sous le poids de la faillite du père, du départ du fils aîné pour l'étranger, d'un déménagement dans un logis plus modeste et du repli sur soi de la mère.

Dimitra, qui est de plus aux prises avec les tourments de l'adolescence, décide devant ces épreuves de cesser de parler et de ne s'exprimer que par écrit, notamment en ajoutant ses propres graffitis aux innombrables messages tapissant les murs de la capitale grecque.

Dans un récit bref, Charly Delwart parvient à dépeindre des paysages suffocants d'une Athènes à la dérive, secouée par les manifestations, le dépeuplement de quartiers entiers, les faillites et les suicides.

Le personnage de Dimitra, qui est aussi narratrice, illustre toute la douleur d'avoir à grandir dans un monde où les perspectives d'avenir rapetissent radicalement. Ce même personnage souffre toutefois d'un déficit de crédibilité, sa profondeur de réflexion et son vaste bagage culturel étant difficilement concevables chez une enfant de 14 ans.

* * * 1/2

Chut, Charly Delwart, Seuil. 172 pages.




Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer