Dépossession, tome 1 - Les ressources: l'État, ce couillon ***1/2

La PresseJulien McEvoy 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien McEvoy
La Presse

L'IRIS n'est pas exactement un thinktank de droite. Avec Dépossession - Une histoire économique du Québec contemporain, il fallait s'attendre à une charge contre la façon dont nous exploitons nos terres, notre bois, notre sous-sol, notre électricité et notre eau.

Dirigé par le doctorant Simon Tremblay-Pepin, l'ouvrage compte cinq chapitres rédigés par six chercheurs.

Tableaux et chiffres à l'appui, on n'y fait pas que critiquer, on y propose aussi une réforme après l'autre. La thèse demeure claire tout du long: l'État est à la solde du privé.

La plume est mordante, voire militante, mais ce sont tout de même des chercheurs qui écrivent. Les faits sont là, bien exposés, mais organisés d'une façon qui soulèvera l'ire du patronat, de l'Institut économique et de leurs alliés.

L'essai se distingue dans le monde du livre québécois, comme en fait foi la réimpression de 1000 exemplaires, après un tirage initial de 1500, ce qui en fait presque un best-seller.

Tous, de gauche ou de droite, y trouveront matière à débattre. On en ressort essoufflé, la tête pleine de données et d'idées. Rarement une mauvaise chose.

* * * 1/2

Dépossession, tome 1 - Les ressources. L'Institut de recherche et d'informations socio-économiques. Lux, 328 pages.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer