Les innocents: par la grâce de Dieu ****

La PresseFrançois Richard 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Best-seller en Israël, ce roman du populaire auteur israélien Assaf Gavron offre au lecteur francophone une rare incursion dans le quotidien des colonies juives illégales en Cisjordanie.

Le romancier brosse à travers une galerie de personnages le portrait de la communauté de Maaleh Hermesh 3, dont les membres s'efforcent de vivre selon leurs idéaux religieux et nationaux malgré les innombrables difficultés quin entraîne une vie de précarité matérielle, en marge de la loi.

Gaby, le religieux, devra composer avec l'arrivée de son frère Rony, qui ne partage pas ses valeurs. D'autres foyers, sous un couvert de piété austère, doivent composer avec l'alcoolisme, les mariages brisés et les désaccords moraux ou politiques. Et, tout autour, les autorités qui menacent de démanteler l'implantation et les tensions avec les Palestiniens accentuent la propension de la communauté à se replier sur elle-même.

Les innocents suscitera un malaise chez certains lecteurs en raison du peu d'attention accordée aux impacts dévastateurs des colonies sur les habitants palestiniens de Cisjordanie.

L'ambiguïté de la société israélienne vis-à-vis de ces colons, vus tout à la fois comme des pionniers et des intégristes, transparaît au fil d'un récit qui met l'accent sur l'humanité des protagonistes, moteur de leur militantisme lourd de conséquences.

**** 

Les innocents, Assaf Gavron. Rivages, 650 pages.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer