Yeruldelgger: un polar formidable *****

La PresseNorbert Spehner, collaboration spéciale 5/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Norbert Spehner

collaboration spéciale, La Presse

La Presse

Yeruldelgger est un commissaire de police mongol, en poste à Oulan-Bator. Plusieurs années après l'enlèvement et l'assassinat de sa fille, il se retrouve devant une nouvelle affaire d'infanticide: des nomades ont découvert le corps enfoui d'une enfant dans la steppe.

Au même moment, des Chinois et des prostituées mongoles sont tués sauvagement à Oulan-Bator. Avec l'aide de la belle inspectrice Oyun, de la légiste Solongo et de Gantulga, un gamin des rues qui n'a pas froid aux yeux, ce policier d'expérience se lance dans une enquête à haut risque dans un pays gangrené par la corruption, où s'affrontent traditions et modernisme, le tout sur fond de trafic de précieuses «terres rares».

Avec son intrigue solide qui favorise l'action, ses personnages hors du commun et un décor des plus exotiques magnifiquement décrit, Yeruldelgger, de Ian Manook, se compare avantageusement à deux autres chefs-d'oeuvre du genre, soit Zulu, de Caryl Ferey et Le dernier Lapon d'Olivier Truc.

Ne vous fiez pas aux apparences: la couverture est moche, le titre, bizarre, l'écrivain, inconnu, mais ce livre est un polar formidable - probablement ce qu'il y a de mieux sur le marché actuellement -, qui a obtenu, entre autres, le prestigieux Prix SCNF 2014.

* * * * *

Yeruldelgger, Ian Manook, Albin Michel, 542 pages.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer