Un destin d'exception: personnages touchants ***1/2

Andrée LeBel
La Presse

Mort en 1992, l'écrivain américain Richard Yates a été quelque peu oublié. Son oeuvre est pourtant d'une grande qualité et la maison d'édition Robert Laffont a entrepris de publier les traductions de ses principaux romans.

Même si leur action se situe dans les années 40, ils n'ont rien perdu de leur justesse dans l'exploration des sentiments. Un destin d'exception, le roman le plus autobiographique de Yates, traite d'une relation mère-fils étouffante.

Alice se croit promise à un destin exceptionnel et même si sa carrière artistique ne décolle pas, elle continue d'espérer une nouvelle chance. Entre-temps, elle vit au-dessus de ses moyens, accumule les échecs amoureux et déverse toute son affection sur son fils.

Victime des démons et des ambitions extravagantes de sa mère, Robert voit son enfance hypothéquée, mais rêve lui aussi d'un destin extraordinaire. Mais son plus grand fait d'armes sera de réussir à fuir l'emprise de sa mère.

Les personnages sont pathétiques dans leur quête de reconnaissance, mais ils sont aussi touchants dans leur façon de s'accrocher à leurs illusions.

* * * 1/2

Un destin d'exception, Richard Yates, Robert Laffont, coll. Pavillons, 322 pages.




la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer