Le bec sucré: bel objet qui ouvre l'appétit ***1/2

Les Québécois seraient les plus gros amateurs de sucre au Canada. C'est écrit en toutes lettres dans ce petit livre fort sympathique qui se consacre à ce «penchant» qui nous distingue depuis les débuts de la colonie.

La première partie s'attarde aux desserts folkloriques, comme la mélasse et le sirop d'érable. L'auteur propose même quelques cabanes à sucre, selon les goûts et préférences de chacun.

La seconde partie se penche sur les desserts plus industriels, avec des entreprises «bien de chez nous» comme Vachon, Leclerc, Laura Secord et même Kik Cola, dans la section réservée aux boissons gazeuses.

Le tout se termine avec les tendances plus récentes qui n'ont pas épargné le Québec, comme les macarons, les cupcakes et le chocolat artisanal.

N'attendez pas un essai critique sur les dommages collatéraux du whippet et du Jos. Louis. Si l'auteur effleure le problème de l'obésité, son livre se veut clairement une célébration du sucre et de sa place dans notre culture populaire.

Les nombreuses photos et illustrations (savoureuses) qui ornent le bouquin vont dans le même sens: le bec sucré est un bel objet qui ouvre l'appétit.

* * * 1/2

Le bec sucré. Vincent Parisien. Héliotrope, 224 pages.




la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer