Sur la table de... Carole Fréchette

Auteure dramatique, Carole Fréchette a écrit une quinzaine de pièces traduites... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE

Auteure dramatique, Carole Fréchette a écrit une quinzaine de pièces traduites en 20 langues et jouées un peu partout dans le monde. Nous la rencontrons à l'occasion de la parution d'un livre consacré à son oeuvre - Carole Fréchette dramaturge, une écriture sur le qui-vive (Nota Bene).

Affiche de la pièce Le collier d'Hélène... (Photo André Pichette, La Presse) - image 1.0

Agrandir

Affiche de la pièce Le collier d'Hélène

Photo André Pichette, La Presse

Autour de la table

Le collier d'Hélène

«Cette pièce se déroule dans une ville du Moyen-Orient qui a connu la guerre récemment. Elle a été créée à Damas, puis à Beyrouth, en 2002. Plus tard, le metteur en scène m'a proposé de la refaire à Jérusalem, au Théâtre national palestinien. J'ai accompagné ma pièce là-bas. Un moment important dans ma vie d'auteure.»

Si j'étais ministre de la Culture

«J'ai écrit ce texte pendant la campagne électorale de 2013, à l'invitation du Conseil québécois du théâtre, afin d'attirer l'attention des candidats sur l'importance des enjeux culturels. Après sa publication, j'ai reçu un appel de l'illustrateur français Thierry Dedieu qui m'a proposé de faire un album pour les jeunes dont je suis très fière.»

Les quatre morts de Marie

«Cette mise en scène de Martin Faucher, en 1998, est un moment important pour moi. C'est là que ça a vraiment commencé pour moi. Ma pièce précédente, Baby Blues, était une transition entre mon ancienne vie de militante au Théâtre des cuisines et ma nouvelle vie. J'ai trouvé ma voix avec cette pièce.»

Goya

«Je trouve cette reproduction d'une toile de Goya extraordinaire. Elle m'a toujours frappée, car elle est très différente des autres toiles de ce peintre. Il y a quelque chose de très moderne. Et on peut parfois se sentir comme ce petit chien, seul au monde. Ça m'a touchée énormément.»

Voici la table de travail de l'auteure dramatique Carole... (Photo André Pichette) - image 2.0

Agrandir

Voici la table de travail de l'auteure dramatique Carole Fréchette.

Photo André Pichette

Sur la table

Carnets

«J'écris surtout le matin, en moyenne deux ou trois heures par jour. Écrire c'est aussi réfléchir, lire, prendre des notes dans mon carnet, un Clairefontaine ligné, pas quadrillé, c'est très important. J'écris des esquisses de dialogues et quand ça commence à prendre forme, j'écris à l'ordinateur.»

Listes

«Je suis pigiste et chaque jour, je consacre du temps à ce que j'appelle mon travail de bureau: des notes à écrire, des voyages à préparer, etc. Je fais des listes tout le temps: des listes générales, des listes par thèmes, des sous-listes que je retranscris ensuite. Mon bureau est envahi par les listes.»

Photo de sa petite-fille

«J'ai une fille et une petite-fille, Clémence, qui a 2 ans. C'est très précieux pour moi. C'est une découverte, le bonheur de la grand-maternité. Je ne pensais jamais que ce serait aussi fort, c'est comme être en amour, tu penses tout le temps à cet enfant, tu regardes des photos, des vidéos... [rires]»

Le café Bienvenue chez Welcome

«En 2014, je suis allée deux fois au Burkina Faso pour donner un atelier d'écriture et pour un festival qui a eu lieu durant la semaine où le président est tombé. Ces séjours très intenses m'ont inspiré ma prochaine pièce, Nassara. Et Bienvenue chez Welcome - qui est un petit café - se retrouve dans la pièce. »

Carole Fréchette, une écriture sur le qui-vive

«Ce livre part d'un colloque qui m'était consacré, il y a 10 ans. C'est un vrai privilège de voir que tous ces gens ont passé du temps à comprendre ce que je fais. Ils étudient mon travail comme un objet, mettent des mots sur ce que je fais de manière intuitive. C'est éclairant, même pour moi.»




Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer