Que lit Patrick Leduc cet été?

Patrick Leduc, analyste sportif à RDS et ancien... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE)

Agrandir

Patrick Leduc, analyste sportif à RDS et ancien joueur de l'Impact de Montréal.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stéphanie Dupuis
La Presse

Une série dans laquelle des personnalités nous parlent de leurs lectures estivales.

COMMENT CHOISISSEZ-VOUS VOS LECTURES D'ÉTÉ?

«D'habitude, l'été, je prends quelque chose de plus suspense, de policier. L'année passée, j'ai lu un roman de Fred Vargas. J'associe ça plus à l'été. Les romans policiers, ça se prête moins à l'hiver.»

LECTURE SÉRIEUSE OU LÉGÈRE?

«J'aime bien la lecture légère, mais chaque année, on dirait que je m'attaque à un défi. L'été, c'est pour arrêter de penser au travail, au soccer. C'est un divertissement plus qu'autre chose. Je me suis abonné au New York Times depuis l'élection de Donald Trump pour avoir cette perspective [étasunienne]. Les nouvelles sont stressantes, angoissantes. Donc [lire léger] évacue cette tension.»

ÊTES-VOUS UN ACHETEUR DE LIVRES COMPULSIF?

«Non. Je dirais occasionnel. Je vais faire des cadeaux à mes enfants et à ma conjointe à la librairie. Souvent, je vais m'acheter un livre en même temps. Mais ça n'arrive pas de façon régulière. Je reçois aussi des livres en cadeau, parfois. Je me souviens, quand j'étais aux États-Unis, j'ai passé un été sans revenir. Ma mère m'avait envoyé une boîte avec une dizaine de livres. J'ai lu tout ce qu'il y avait dedans. J'étais content de lire en français, ça a fait que l'été était moins long.»

À QUEL MOMENT DE LA JOURNÉE LISEZ-VOUS, EN VACANCES?

«Quand je vais à la plage, ou encore avant de me coucher. Plus souvent, c'est quand je vais à un lac ou près d'une piscine.»

LISEUSE OU LIVRE PAPIER?

«Je suis beaucoup plus livre papier. J'ai déjà lu quelques livres avec mon iPad. Je trouve ça très pratique pour prendre des notes ou retenir une page. Mais j'aime mieux le livre. J'entends les gens dire que c'est le contact avec le livre. Ce n'est pas ça. Je trouve que c'est souvent un bel objet. Ça fait prétentieux après de le mettre dans ta bibliothèque, mais c'est mieux que de le laisser dans la mémoire de ton iPad [rires]. Dans une autre vie, j'ai été coach de soccer. J'avais une bibliothèque avec des livres sur [le soccer] dans mon bureau. J'en ai prêté beaucoup comme ça. Il y a quelque chose d'un peu moins chaleureux dans l'envoi d'un email. Ça se partage mieux, un livre. Mais je n'ai rien contre les liseuses.»

________________________________________________________

Les choix de Patrick Leduc

Pep Confidential de Martí Perarnau

«C'est un journaliste qui a passé un an avec un joueur de soccer, en Allemagne. Ce n'est pas juste "ce jour-là, ils ont gagné 4-0". Non, il y a beaucoup plus que ça.»

Le lagon noir d'Arnaldur Indridason

«C'est l'équivalent de regarder une série télé sur Netflix.»

Infinite Jest de David Foster Wallace

«Autant je le trouve difficile, autant je le trouve très drôle. Il y a une enquête policière qui est décrite en profondeur.»

Le complot contre l'Amérique de Philip Roth

«Et si les États-Unis avaient fait un pacte avec Hitler pendant la Seconde Guerre mondiale ? Ça me parle.»

Purity de Jonathan Franzen

«C'est très moderne. Il mélange plusieurs histoires qui finissent par se rejoindre. Ça me fait penser un peu à Edward Snowden.»




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer