Dans la forêt: leçons de survie

Dans la forêt est la traduction, plus de 20 ans après sa parution... (Image fournie par Gallmeister)

Agrandir

Image fournie par Gallmeister

La PresseLaila Maalouf 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dans la forêt est la traduction, plus de 20 ans après sa parution originale en anglais, du premier roman de Jean Hegland, adapté au grand écran il y a deux ans par Patricia Rozema (avec Ellen Page et Evan Rachel Wood).

Comme dans le film, les causes de l'apocalypse demeurent floues, les premiers signes se manifestant d'abord sous forme de pannes de courant occasionnelles avant de se généraliser. Puis tout s'éteint en ville, où il devient désormais impossible de se rendre. C'est ainsi que Nell entreprend de raconter comment sa soeur et elle organisent leur survie dans la maison familiale au coeur de la forêt californienne - et à l'écart de toute forme de civilisation - après le décès de leurs parents. Pendant qu'Eva danse pour passer le temps, Nell lit et toutes les deux rêvent à la vie qu'elles auront une fois que tout sera retourné à la normale.

C'est avec une profonde émotion que l'auteure décrit le deuil sous plusieurs formes et réfléchit à notre rapport au matériel, notre relation avec la nature et au sens de la fratrie. En résulte un roman superbement écrit qui alterne intensité et lenteur, mais aussi une oeuvre bouleversante et terriblement oppressante.

***1/2 

Dans la forêt

Jean Hegland

Gallmeister

304 pages

Extrait

«C'est étrange, d'écrire ces premiers mots, comme si je me penchais par-dessus le silence moisi d'un puits, et que je voyais mon visage apparaître à la surface de l'eau ‒ tout petit et se présentant sous un angle si inhabituel que je suis surprise de constater qu'il s'agit de mon reflet. Après tout ce temps, un stylo a quelque chose de raide et d'encombrant dans ma main. Et je dois avouer que ce cahier, avec ces pages blanches pareilles à une immense étendue vierge, m'apparaît presque plus comme une menace que comme un cadeau ‒ car que pourrais-je y relater dont le souvenir ne sera pas douloureux?»




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer