La vie en livres de Martin Larocque

Martin Larocque... (PHOTO HUGO-SEBASTIEN AUBERT, LA PRESSE)

Agrandir

Martin Larocque

PHOTO HUGO-SEBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josée Lapointe

Le comédien Martin Larocque est le porte-parole du Festival BD de Montréal, qui se déroule depuis jeudi à l'Espace La Fontaine, en plein coeur du parc du même nom. Aujourd'hui, pour la dernière journée, il sera possible, par exemple, d'assister à une classe de maître avec Jean-Paul Eid ou de rencontrer l'auteur des Légendaires, Patrick Sobral. Grand lecteur et relecteur, Martin Larocque nous a parlé de sa vie en livres.

Votre premier souvenir de lecture ?

Mon premier souvenir, parce que je suis né aux États-Unis, c'est un livre du Dr. Seuss, If I Ran the Zoo ! Oh que j'étais fasciné par cet univers et ces personnages inventés... oh, que j'ai aimé ! Et j'avoue que j'aime encore l'ouvrir.

Le livre qui a changé votre vie ?

Le roman est Sexus de Henry Miller... ouf ! Aucun lecteur un peu « adulescent » ne peut en sortir indemne. Dans le monde de la BD, après Tintin, Astérix et les autres, j'ai découvert Seul de Chabouté. C'est là que j'ai appris qu'il y avait tout un autre univers dans la BD, qui m'a bouleversé par la densité et la beauté des émotions.

Le livre qui est sur votre table de chevet en ce moment ?

Festival de la BD oblige, je relis Le sculpteur de Scott McCloud... Ingénieux, surprenant, troublant !

Le livre que vous relisez tout le temps ?

Cyrano de Bergerac. Un peu comme les enfants qui connaissent toutes les phrases de leurs contes préférés, je connais de grands passages du livre qui me transportent dans un état romantique, nostalgique et tragique. Un état parfait pour un acteur !

Le livre que vous n'avez jamais lu, vous ne savez pas pourquoi ?

Justine ou les malheurs de la vertu. Parce que.

Ce que vous avez l'intention de relire ce printemps ?

Alors là... Comme les vacances approchent, c'est sûr que je relis Carl Honoré : L'éloge de la lenteur (jouissif) et Petit traité pour une enfance heureuse (réconfortant et stimulant). Puis dans cette même valise, j'apporte Rabagliati, mais pas tous... Paul en appartement, Paul a un travail d'été et Paul à Québec (pleurer et rire en noir et blanc). Oh que ce sera de belles vacances !

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer