• Accueil > 
  • Arts > 
  • Livres 
  • > Deux nouveaux volumes de Shakespeare aux Éditions de la Pléiade 

Deux nouveaux volumes de Shakespeare aux Éditions de la Pléiade

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Paris

Deux nouveaux volumes des oeuvres de Shakespeare en édition bilingue anglais-français paraîtront mercredi dans la Bibliothèque de la Pléiade, prestigieuse collection de l'éditeur français Gallimard qui réunit les oeuvres majeures de la littérature mondiale.

Projet colossal lancé en 2002, la publication des oeuvres complètes du dramaturge britannique a débuté avec les deux volumes des Tragédies, suivis des deux volumes des Histoires en 2008 et un premier volume des Comédies en 2013.

La sortie des deux derniers volumes des Comédies coïncide avec le 400e anniversaire de la mort de William Shakespeare, le 23 avril 1616, à l'âge de 52 ans, et dont l'oeuvre appartient au patrimoine culturel mondial.

Une dizaine d'oeuvres traduites sont disponibles dans les deux nouveaux volumes de la Pléiade.

On trouve Les joyeuses épouses de Windsor, Beaucoup de bruit pour rien, Comme il vous plaira, La nuit des rois, Mesure pour mesure et Tout est bien qui finit bien dans le volume II des Comédies.

Troïlus et Cressida, Périclès, prince de Tyr, Cymbeline, Le conte d'hiver, La tempête et Les deux nobles cousins composent le volume III de la collection.

Au total, Shakespeare a écrit 18 pièces désignées comme des «Comédies». Mais comme le font remarquer Jean-Michel Déprats et Gisèle Venet qui dirigent cette édition, «ce qu'ont en commun La comédie des erreurs (publié dans le premier volume des Comédies, ndlr) et La tempête ne saute pas aux yeux».

Les oeuvres publiées dans les volumes II et III des Comédies ont été écrites entre 1598 et 1613.

Dans le volume II c'est «la comédie du sentiment amoureux» qui domine. «Ce sentiment amoureux mobilise toutes les intrigues», note Gisèle Venet dans son introduction. Mais Shakespeare qui «use et abuse de la liberté qu'il se donne de décliner ce sentiment» pare ses pièces (notamment celles regroupées dans le volume III) de toutes les tonalités du comique «même le plus sinistre».

Shakespeare expérimente un nouveau genre, la tragi-comédie. «C'est le temps des harmonies paradoxales: s'y accordent le comique et l'odieux, le rire et la peur, les danses et les funérailles».

Un ultime VIIIe tome des oeuvres complètes de Shakespeare en Pléiade est annoncé à l'horizon 2018/2019, il sera consacré aux Sonnets et autres poèmes lyriques.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer