Sur la table de travail de... Larry Tremblay

L'auteur Larry Tremblay nous présente les objets qui... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

Agrandir

L'auteur Larry Tremblay nous présente les objets qui reposent sur son bureau.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'adaptation théâtrale de son roman L'orangeraie, qui a connu un succès international en plus de recevoir de nombreux prix, est présentée au Théâtre Denise-Pelletier jusqu'au 21 avril dans une mise en scène de Claude Poissant. Larry Tremblay, qui travaille présentement à la rédaction de deux textes dramatiques et d'un roman, arrivait d'un séjour en Europe lorsque nous l'avons rencontré.

Sur la table

Baka

«Cette sculpture de bois, c'est Baka, un personnage de la mythologie indienne. C'est un objet qui m'accompagne depuis longtemps. Baka est un ogre tel qu'il apparaît dans le kathakali, une forme de danse-théâtre pratiquée dans le sud de l'Inde, un pays que j'ai visité 18 fois.»

Des agendas

«Je conserve mes agendas depuis des années. Parfois, on ne se souvient plus à quel moment un livre est sorti, à qui on a accordé une entrevue. Quand je ne suis pas certain, je consulte mon agenda. J'écris gros, je barbouille et je prends beaucoup de notes, alors les pages de mes agendas sont noircies.»

Artaud

«Artaud était impressionné par les danses balinaises. Dans Le théâtre et son double, il a écrit un chapitre sur le théâtre de Bali. Pour moi, ça été la porte d'entrée vers l'Orient. On sent le corps, le nerf dans son texte. C'est très proche de ce que je fais.»

Les livres

«Je suis quelqu'un qui s'ennuie facilement, alors je lis et j'écris plusieurs livres en même temps. J'ai fait beaucoup de salons du livre dernièrement grâce à L'orangeraie, alors un critère quand j'achète un livre, c'est d'acheter celui de l'écrivain en face de moi. J'aime échanger et parler avec les autres écrivains.»

Un masque rouge... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Un masque rouge

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND LA PRESSE

Autour de la table

Nataraja

«C'est une pièce superbe qui symbolise le Shiva dansant. Encore là, il y a un lien entre la danse, le théâtre et une forme d'énergie. Tout ce symbolisme me rappelle une partie de ma vie - les années 70 et 80 - qui a été très heureuse et où l'Inde m'a apporté beaucoup.»

Masque rouge

«J'ai acheté ce masque en Indonésie et je l'ai utilisé dans ma première mise en scène à l'École supérieure de théâtre de l'UQAM, où j'enseignais. C'était Le songe de Strindberg. J'étais un jeune professeur et j'en garde un très beau souvenir.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer