• Accueil > 
  • Arts > 
  • Livres 
  • > Des écrits de Mario Puzo seront vendus aux enchères 

Des écrits de Mario Puzo seront vendus aux enchères

Plusieurs écrits de l'illustre auteur du Parrain, Mario Puzo, seront... (PHOTO AP)

Agrandir

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mark Pratt
Associated Press
Boston

Plusieurs écrits de l'illustre auteur du Parrain, Mario Puzo, seront vendus aux enchères la semaine prochaine, à Boston.

Les archives de l'auteur, qui sont regroupées dans 45 boîtes, incluent les manuscrits de ses premiers livres, des scénarios rédigés à la fin de sa vie et même sa vieille machine à écrire. Mais ce sont bien sûr les milliers de pages de son roman Le parrain qui seront les plus convoitées.

Ces écrits mettent en lumière le processus créatif des films tirés du célèbre ouvrage. On peut notamment consulter les échanges entre Puzo et Francis Ford Coppola, qui ont collaboré au scénario.

La collection permet également de voir comment l'auteur en est venu à écrire l'une des citations les plus connues du cinéma, prononcée par le personnage de Marlon Brando, Don Vito Corleone: «Je vais lui faire une offre qu'il ne peut refuser» («I'm gonna make him an offer he can't refuse»).

Initialement, Puzo avait écrit: «C'est un homme d'affaire. Je vais le raisonner» («He's a business man. I'll reason with him»). Il a finalement raturé cette phrase pour rédiger ce qui allait devenir la deuxième citation la plus célèbre du cinéma, selon l'American Film Institute.

Selon Tricia Eaton, directrice du catalogue spécial de RR Auction - qui organise l'enchère - Puzo et Coppola ont travaillé à «simplifier les dialogues du livre» pour le transposer à l'écran.

Parmi les archives, on retrouve également une lettre de Puzo à l'acteur Marlon Brando datée du mois de mars 1970. Puzo voulait depuis le début que Brando incarne le rôle de Don Vito Corleone, mais cette option ne semblait pas envisagée à l'époque. Dans sa lettre, Puzo exprime ses regrets qu'il n'ait pas été considéré.

Le vice-président exécutif Robert Livingston a indiqué la collection, qui a été offerte par les cinq enfants de l'auteur, devrait se vendre au moins 400 000 $ US.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer