Collectif d'auteurs: travail de groupe

Marie-Eve Leclerc-Dion et Geneviève Janelle sont à la... (Photo François Roy, La Presse)

Agrandir

Marie-Eve Leclerc-Dion et Geneviève Janelle sont à la tête du collectif d'auteurs Comme la fois où.

Photo François Roy, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Salon du livre de Montréal 2015

Arts

Salon du livre de Montréal 2015

Découvrez nos entrevues avec les écrivains et les moments forts du Salon du livre de Montréal 2014. »

Josée Lapointe

Depuis quelques années, les collectifs d'auteurs se multiplient au Québec. Les thèmes, les genres et les familles littéraires diffèrent, mais un fait demeure: les écrivains québécois aiment bien travailler en groupe. Alors que le Salon du livre de Montréal s'ouvre aujourd'hui, nous avons parlé du phénomène avec les instigatrices du recueil Comme la fois où, Geneviève Jannelle et Marie-Eve Leclerc-Dion, et nous en avons profité pour décortiquer trois autres ouvrages collectifs publiés cet automne.

Geneviève Jannelle et Marie-Eve Leclerc-Dion travaillent toutes les deux en publicité. La première a aussi déjà publié deux romans, la deuxième tient le sympathique blogue Comme la fois où, et, ensemble, elles ont dirigé un recueil inspiré du blogue de Marie-Eve. Elles ont réuni 25 personnalités issues de différents milieux culturels, qui y dévoilent avec sincérité et beaucoup d'autodérision une histoire vécue. Les deux auteures ont répondu à nos questions... d'une même voix.

Q: Qu'est-ce qui a été le plus difficile: convaincre les gens de participer ou faire en sorte que le recueil ait une unité?

R: Convaincre les auteurs a probablement été la partie la plus facile de l'affaire. Les auteurs québécois sont, pour la plupart, généreux et enthousiastes par rapport à ce type de projet. 

Quant à la question de l'unité, la commande était claire: raconter une histoire vraie dont le titre débuterait par «Comme la fois où...». Ç'a naturellement amené une certaine cohérence dans le recueil. 

Le plus difficile aura plutôt été de s'occuper de ce projet en plus de carrières de publicitaires à plein temps. Nous ne savions pas du tout dans quoi nous nous embarquions et c'était probablement mieux ainsi.

Q: Est-ce que le résultat final ressemble à ce que vous aviez en tête?

R: Oui. En mieux! Nous avons réussi à recruter des auteurs tellement talentueux; nous sommes extrêmement fières du résultat. Ç'a été un réel plaisir de découvrir chacune de leurs histoires, tantôt drôles, tantôt émouvantes, mais toujours divertissantes. Et en ce qui a trait au design du livre, nous avons eu la chance de travailler avec une collègue, designer chez lg2 boutique, qui a créé un magnifique objet.

Marie-Eve: J'ai même dansé la première fois que j'ai vu le livre en vrai!

Q: Pourquoi avez-vous choisi de recruter dans toutes sortes de milieux, et pas seulement chez les littéraires?

R: Vu notre appartenance au milieu de la pub, nous côtoyons régulièrement des artistes de différentes disciplines, que ce soient des photographes, des réalisateurs, des comédiens, pour n'en nommer que quelques-uns. Notre idée de départ était donc de produire un recueil «multidisci-plinaire» qui serait surtout écrit, mais pas exclusivement. 

Notre prémisse: tout le monde a au moins UNE bonne histoire à raconter. En conséquence, Comme la fois où rassemble des histoires racontées sous forme de récits écrits, mais aussi de bandes dessinées, de photos, de scénario de court métrage, de chanson et même de recette. 

Comme beaucoup de recueils ont été publiés au cours des dernières années, souvent avec les mêmes auteurs, cet aspect nous distingue. Déformation professionnelle de filles de pub: chercher le point de différenciation du produit.

Q: Aimez-vous lire des livres collectifs, et pourquoi?

R: Oui. Nous n'aurions pas eu envie d'en faire un si ce n'était pas le cas. Ce type d'ouvrage permet souvent de découvrir de nouvelles plumes pour ensuite aller s'intéresser à leurs oeuvres respectives. Comme lecteur, on est d'abord porté à aller vers des auteurs qu'on connaît. Le livre collectif nous donne la chance d'avoir un échantillon du style et du propos d'un auteur qui n'a peut-être pas la visibilité d'un écrivain à succès. 

Dans le cas d'un livre collectif thématique, c'est aussi la meilleure façon de réunir différents points de vue, ou encore de voir comment, à partir d'un même point de départ, chaque auteur arrive à créer un univers qui lui est propre.

Q: Beaucoup de collectifs ont été publiés au cours des dernières années. Vous qui êtes des filles de pub, comment expliquez-vous cette tendance?

R: L'écrivain travaille souvent seul, alors d'emblée, une proposition de collectif est attirante pour lui. C'est une occasion de collaborer avec d'autres auteurs qu'il respecte. D'un point de vue marketing, c'est aussi une façon de demeurer présent, de publier quelque chose, de ne pas se faire oublier des lecteurs alors qu'il est peut-être en train de plancher sur un projet plus ambitieux qui le gardera loin des projecteurs pour quelques années. 

C'est aussi l'occasion de se permettre d'essayer autre chose - quelque chose de plus loin de son style habituel -, d'oser, avec un risque moindre par rapport au même exercice sur un roman. Du point de vue de l'éditeur, ça revient un peu à sortir un film avec plusieurs grands noms et ça permet de rejoindre un lectorat plus large et diversifié. 

Nous croyons également qu'il y a dans cette tendance un certain reflet de notre société. Les gens ont une capacité d'attention réduite et sont bombardés de divertissements. C'est peut-être un triste constat, mais un assemblage de textes courts est plus digeste pour qui consomme son information à coups de 140 caractères ou moins.

_________________________________

COMME LA FOIS OÙ

Dirigé par Geneviève Jannelle et Marie-Eve Leclerc-Dion. Avec entre autres Nicolas Langelier, Caroline Allard, Jean-François Asselin, Fanny Britt, Stefano Faita.

VLB, 272 pages

Tous les auteurs de Comme la fois où seront en séance de dédicaces au Salon du livre samedi après-midi, au stand des éditions VLB.

_________________________________

Une mode, différents styles

Quelques livres collectifs publiés cet automne, un échantillon qui montre à quel point ce type d'oeuvre peut être diversifié.

---

La disparition de Michel O'Toole 

XYZ

Avec huit auteurs, dont Chrystine Brouillet, Patrick Senécal, Perrine Leblanc, Deni Béchar

La prémisse de ce recueil est la disparition du journaliste Michel O'Toole, qui s'est volatilisé avec sa moto sur la route 389 entre Baie-Comeau et Fermont. Les hypothèses vont dans toutes les directions, mais surtout dans tous les styles littéraires. L'important ici n'est pas la réponse, mais la manière: polar, roman de passage, histoire post-apocalyptique, drame intime, invasion d'extraterrestres, métafiction, comédie absurde...

---

Il n'y a que les fous 

L'instant même

Avec 10 auteurs, dont François Blais, Andrée A. Michaud, Jean-François Chassay, Jean-Simon DesRochers

La folie est un sujet éminemment littéraire et les auteurs réunis par Cassie Bérard ont répondu à la commande avec beaucoup d'abandon. Délire, paranoïa, panique, hallucinations, obsessions, pas un seul des personnages de ces courtes nouvelles n'est «normal», autant par leurs actes que par les langages qu'ils utilisent, compréhensibles d'eux seuls. 

---

Sur les traces de Champlain

Prise de parole

Avec 24 auteurs, dont Rodney Saint-Eloi, Herménégilde Chiasson, Daniel Grenier, Virginia Pésémapéo Bordeleau

C'est un projet fou mené par Anne Forrest-Wilson, directrice générale de l'Écriture en mouvement: réunir 24 écrivains dans un train pendant 24 heures. Chacun a écrit un chapitre de l'histoire de Champlain selon un plan prédéterminé, et le livre a entièrement été écrit et révisé en 24 heures, entre Halifax et Toronto. Le résultat donne essentiellement la parole aux personnages qui ont accompagné Champlain, ou qui l'ont croisé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer