• Accueil > 
  • Arts > 
  • Livres 
  • > La concentration s'accentue dans l'édition française 

La concentration s'accentue dans l'édition française

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Paris

Le phénomène de concentration s'accentue dans le secteur de l'édition française largement dominé par Hachette Livre, selon le classement annuel des éditeurs, publié vendredi par le magazine spécialisé Livres Hebdo.

Un total de 127 groupes et maisons d'édition indépendantes réalisent un chiffre d'affaires supérieur à un million d'euros contre 144 un an plus tôt, révèle l'étude.

Ces sociétés cumulent, sur le marché français et à l'étranger, via leurs exportations et leurs filiales, un volume d'activité de 5,9 milliards d'euros (contre 6,3 milliards l'an dernier).

Ces chiffres confirment la fragilité des entreprises du secteur. Ainsi, il y a cinq ans, 166 groupes et éditeurs français indépendants pouvaient revendiquer un chiffre d'affaires supérieur à un million d'euros.

«Dans ce contexte, les grands groupes sont ceux qui affichent la meilleure résistance», souligne Livres Hebdo. Ensemble, les 10 principaux groupes du secteur représentent un chiffre d'affaires de 4,9 milliards d'euros, soit 82,2% de l'activité de l'ensemble des entreprises du monde de l'édition française.

Le groupe Hachette Livre, le groupe édition de Lagardère, se taille la part du lion avec un chiffre d'affaires global de 2 milliards d'euros dont 700 millions d'euros en France. Comptant près de 7000 salariés répartis dans 70 pays et plus de 150 marques (dont Fayard, Lattès, Grasset, Stock, Calmann-Levy...), il s'inscrit au 5e rang de l'édition mondiale (hors édition professionnelle). Les produits numériques pèsent 10,3% du chiffre d'affaires de ce mastodonte.

Editis, filiale de l'espagnol Planeta, et qui rassemble notamment les marques Robert Laffont, Plon, Le Robert, La Découverte, Le Cherche-Midi, Nathan... se classe à la deuxième place avec un CA de 662 millions d'euros. Madrigall, le groupe contrôlé par Antoine Gallimard, qui rassemble notamment Gallimard, Flammarion, Denoël, Mercure de France... demeure 3e avec un chiffre d'affaires de 437 millions d'euros.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer