• Accueil > 
  • Arts > 
  • Livres 
  • > Marlon James remporte le prestigieux Man Booker Prize 

Marlon James remporte le prestigieux Man Booker Prize

Marlon James, 44 ans qui habite aux États-Unis,... (Photo AP)

Agrandir

Marlon James, 44 ans qui habite aux États-Unis, à Minneapolis, faisait partie d'une liste finale de six auteurs.

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LONDRES

L'auteur jamaïcain Marlon James a remporté mardi le prestigieux Man Booker Prize pour A Brief History of Seven Killings, un roman inspiré de faits réels qui décrit comment Bob Marley et son équipe se font attaquer juste avant un concert en 1976.

Le Man Booker Prize, décerné au meilleur roman original en langue anglaise, est un des prix littéraires les plus prestigieux au monde, qui garantit au gagnant une explosion des ventes et un lectorat mondial.

Lauréat l'an dernier du prix doté de 50 000 livres (100 000$ environ), l'Australien Richard Flanagan a vendu à ce jour près de 800 000 copies de son roman récompensé The Narrow Road To The Deep North.

«Oh mon Dieu, wow!», a réagi Marlon James. «C'est fou, je pense que je vais me réveiller demain et me dire que tout ça n'a pas eu lieu», a-t-il ajouté avant de dédier le prix à son père et de rendre hommage à Salman Rushdie, ancien vainqueur du prix pour Les enfants de la nuit en 1981.

A Brief History of Seven Killings est basé sur des faits réels et développe sur 686 pages comment, le 3 décembre 1976, Bob Marley et son équipe se font attaquer juste avant un concert.

Le livre, très riche et complexe, comprend pas moins de 75 personnages et se déroule à Kingston, la ville natale de l'auteur.

«C'est un roman policier qui dépasse son genre et nous plonge dans une histoire récente qu'on connaît trop peu. Le roman avance à une vitesse folle et deviendra un classique de notre temps», a déclaré le président du jury, Michael Wood.

«C'est un roman sans compromis, viscéral, qui jette une lumière crue sur une période très trouble en Jamaïque. Mais c'est aussi un récit très structuré qui entraîne le lecteur avec un langage très percutant», a commenté Jonathan Ruppin, spécialiste littéraire à la librairie Foyles.

Marlon James, 44 ans qui habite aux États-Unis, à Minneapolis, faisait partie d'une liste finale de six auteurs aux côtés des Américaines Hanya Yanagihara et Anne Taylor, des Britanniques Tom McCarthy et Sunjeev Sahota et du Nigérian Chigozie.

Le prix est ouvert depuis l'année dernière aux auteurs issus de l'ensemble du monde anglophone, alors qu'il était jusqu'en 2013 réservé aux romanciers britanniques, irlandais et aux ressortissants du Commonwealth.

Mais les romans doivent toujours impérativement être publiés en Grande-Bretagne pour être éligibles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer