• Accueil > 
  • Arts > 
  • Livres 
  • > 21e Festival international de la littérature: livres en scène 

21e Festival international de la littérature: livres en scène

Le volet gourmand du FIL a été confié... (PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le volet gourmand du FIL a été confié à Chrystine Brouillet, présidente du C.A. et épicurienne assumée.

PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dans l'univers des festivals, on réserve souvent des programmations exceptionnelles aux éditions anniversaires - la 5e, 10e, 20e... Mais pas le Festival international de la littérature, le fameux FIL, dont la 21e édition est remarquable, proprement inspirante et inspirée, articulée autour «des livres, bien sûr, dit Michelle Corbeil, DG du FIL, mais aussi de leurs demeures: les librairies et les bibliothèques».

Au programme: 200 auteurs, du 24 septembre au 4 octobre, dans quelque 50 spectacles littéraires de qualité... Le choix est déchirant, mais voici quelques suggestions.

Information: festival-fil.qc.ca

Gainsbourg, poète majeur

Mort il y a 24 ans, Gainsbourg ne cesse de vivre et revivre sur scène: en musique, en ballet, en film... Pourquoi pas en poète? Après tout, ses textes sont tout à la fois contemporains et classiques! Voilà pourquoi sa muse, Jane Birkin, a eu l'idée de ce spectacle où elle récite «du Gainsbourg», en compagnie d'amis de grande qualité: les comédiens Michel Piccoli (89 ans) et Hervé Pierre (sociétaire de la Comédie-Française), plus l'exceptionnel pianiste Fred Maggi. Tous au service des rimes riches et étonnantes (perplexe et pyrex, prétexte et kleenex!) de «Cherge» Gainsbourg, comme le prononce la lumineuse Jane. Au FIL un seul soir, au Théâtre Maisonneuve, le jeudi 24 septembre.

L'Acadie n'est pas une carte postale

En 2004, à la demande du FIL, le poète acadien Gérald Leblanc avait monté un spectacle sur l'Acadie d'aujourd'hui, urbaine, enflammée, excessive, contemporaine. En 2005, Gérald Leblanc mourait. Pour souligner à la fois le 10e anniversaire de sa mort et l'actualité de l'Acadie, ses amis se réunissent, le lundi 28 septembre au Lion d'or, en compagnie de musiciens inventifs: nommons Marie-Jo Thério, Fredric Gary Comeau, Joseph Edgar, Gabriel Robitaille, mais aussi Jean-Paul Daoust. Daoust qui sera de plusieurs spectacles du FIL, en passant: Le Cabaret des brumes (au Quai des brumes), À la croisée des silences de Chloé Sainte-Marie, etc.

Le paradis n'est-il pas une bibliothèque?

Ils sont cinq, cinq comédiens qui dévorent les livres et qui aiment d'amour les bibliothèques: Marc Béland, Renaud Lacelle-Bourdon, Marie-Ève Pelletier, ainsi que Simon Lacroix et Dominique Quesnel. Ils liront tour à tour des extraits de livres qui chantent les beautés des bibliothèques: Georges Perec, Italo Calvino, Umberto Eco, Jules Verne, Réjean Ducharme, Michel Tremblay... Le tout entrecoupé d'extraits de grands films tournés dans ces lieux magiques. Pour souligner les 10 ans de la Grande Bibliothèque, c'est là que sera donné ce spectacle le vendredi 25 septembre.

Est-ce qu'on pourrait pleurer un tout petit peu?

«Que serait le FIL sans Loui Mauffette?», s'interrogeait hier, en conférence de presse, la DG du Festival Michelle Corbeil. Bonne question. Car le créateur du spectacle-culte Poésie, sandwichs et autres soirs qui penchent est pour beaucoup dans la ferveur entourant le FIL ces dernières années. Cette fois, l'incandescent Loui propose autre chose: son spectacle de poésie «presque solo» intitulé Est-ce qu'on pourrait pleurer un tout petit peu?, en version «ketchup amélioré» (!), assure le principal intéressé... Qui a demandé notamment à Kathleen Fortin et Maxime Denommée de l'accompagner les 27 et 28 septembre. Et Poésie, sandwiches et autres soirs..., alors? Loui et ses amis le présenteront une 10e et ultime fois, mais en mai 2016!

À la croisée des silences

Depuis 1999, c'est grâce à Chloé Sainte-Marie si les poètes ont retrouvé les oreilles et les coeurs des gens: ses disques de poèmes mis en musique font toujours un petit malheur et son plus récent, À la croisée des silences, ne fait pas exception. Elle en a tiré un beau spectacle présenté en version «bonifiée» pendant le FIL, les 2 et 3 octobre: accompagnée des exceptionnels musiciens Réjean Bouchard et Gilles Tessier, Chloé le sera aussi d'une chorale de 40 chanteurs et des poètes Jean-Paul Daoust, Fernand Ouellette et Joséphine Bacon. La magnifique Joséphine Bacon sera aussi au coeur du spectacle La route des vents (29 septembre), avec Laure Morali, Jean Désy, Natasha Kanapé-Fontaine...

Blues nègre dans une chambre rose

Jennifer Tremblay a publié en février Blues nègre dans une chambre rose, son deuxième roman déchirant, sensuel et vibrant. Accompagnée par l'in-croy-a-ble pianiste Martin Lizotte (oui, on est fan!), elle en lira des extraits dans la salle intime Claude-Léveillée de la PDA le 29 septembre. Par ailleurs, la grande comédienne Louise Marleau, accompagnée de l'in-croy-a-ble Jean Marchand (oui, on est...), proposera une lecture-spectacle hors du commun sur Les femmes de Tennessee Williams le 30 septembre. Enfin, cette actrice si fine qu'est Pascale Montpetit lira, tous les midis du 28 septembre au 2 octobre, à raison de 40 pages par jour, le roman La tournée d'automne de l'in-croy-a-ble Jacques Poulin (oui, on...). Gratuit à la Maison des écrivains.

Rêves américains

Lors de la conférence de presse du FIL, Thomas Hellman a mis le feu aux poudres en interprétant un extrait de son nouveau spectacle, bilingue, intitulé Rêves américains - De la ruée vers l'or à la grande crise. C'est en mêlant textes de son cru, extraits de romans phares de grands auteurs américains et chansons tirées du répertoire «deep deep USA» qu'il propose un spectacle hors du commun, mis en scène avec la collaboration de Brigitte Haentjens. Sans oublier ses musiciens méchamment allumés que sont Olaf Gundel (piano, banjo, guitare) et Sage Reynolds (contrebasse). Les 25 et 26 septembre, ainsi que du 29 septembre au 3 octobre, au Petit Outremont.

Le FIL gourmand... entre autres

Tout cela sans oublier que le FIL se conjuguera cette année avec l'opéra, le slam, des projections de films (dont Fahrenheit 451 de Truffaut sur le grand écran du Théâtre Outremont!), des expositions, un café philosophique, des installations, des tables rondes... Et, nouveauté cette année, la gourmandise. Confié évidemment à la romancière Chrystine Brouillet, présidente du C.A. du FIL et épicurienne assumée, ce volet fait appel aux chefs de restaurants réputés (Toqué!, Au Petit Extra, Brasserie T!...) qui ont mis une touche littéraire à leur menu: plats, citations, clins d'oeil de toutes sortes, à découvrir avant ou après les spectacles du Festival. Les mots, ça se dévore aussi!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer