Le Vaisseau d'or ne sombrera pas dans l'abîme

Émile Nelligan... (Photo: archives La Presse)

Agrandir

Émile Nelligan

Photo: archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Christine Blais
La Presse

La saga du plus vieux manuscrit connu du poème Le Vaisseau d'or d'Émile Nelligan est terminée: le célèbre sonnet du poète montréalais, transcrit de sa main le 4 mars 1912, est désormais classé bien patrimonial par le gouvernement du Québec et inscrit comme tel au Registre du patrimoine culturel.

Ce poème écrit sur «papier vélin crème [...] transcrit au recto à l'encre brune» avait défrayé la chronique en mars 2013, quand un collectionneur privé et anonyme l'avait mis en vente sur le site d'enchères eBay, avec une mise de départ de 50 000 $.

Cela avait mis en branle une campagne citoyenne pour acheter et conserver ce précieux document autographe au Québec. Le ministère de la Culture s'était mêlé de l'affaire et le manuscrit avait été retiré du site eBay, puis placé sous la protection de la Loi sur le patrimoine culturel.

Il est désormais classé bien patrimonial en bonne et due forme. Ce faisant, le gouvernement québécois n'a pas acquis le manuscrit. Il soumet plutôt son propriétaire actuel à un certain nombre de règles: ce dernier doit demander une autorisation à la ministre de la Culture avant de transporter le manuscrit hors Québec, le détruire en tout ou en partie, l'altérer, restaurer, réparer ou modifier de quelque façon.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer