• Accueil > 
  • Arts > 
  • Livres 
  • > Salon du livre: pour rencontrer des auteurs... et cerner le lecteur 

Salon du livre: pour rencontrer des auteurs... et cerner le lecteur

L'auteur Michel Tremblay était entouré hier des autres... (Photo: David Boily, La Presse)

Agrandir

L'auteur Michel Tremblay était entouré hier des autres invités d'honneur, Denise Desautels, Normand Baillargeon, Richard Béliveau, Rémi Simard et Catherine Girard-Audet.

Photo: David Boily, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Salon du livre de Montréal 2014

Arts

Salon du livre de Montréal 2014

Découvrez nos entrevues avec les écrivains et les moments forts du Salon du livre de Montréal 2014. »

Daniel Lemay
La Presse

«Le livre se meurt et n'est plus l'apanage que de quelques solitaires nostalgiques», a lancé Gilda Routy, présidente (blagueuse) du conseil du Salon du livre de Montréal, qui ne s'en tiendra pas moins du mercredi 19 au lundi 24 novembre à la Place Bonaventure. Pour la 37e année consécutive.

Et Michel Tremblay a été présent à tous les Salons pour dédicacer ses livres, anciens et nouveaux, à ses lecteurs, nombreux et fidèles. «Je suis un homme de théâtre où l'on entend le public respirer, rire et pleurer. Mais le lecteur, lui, où est-il? Dans son bain? En train ou en avion?» Pour l'auteur de Survivre! survivre!, à paraître la semaine prochaine, le Salon est un rendez-vous annuel qui lui permet de cerner son lecteur et sa lectrice, et l'échantillonnage qui s'arrête à sa table chez Leméac est assez vaste pour se faire une idée juste.

En plus de ses séances de signature - 6000 en tout cette année au Salon! -, Michel Tremblay participera aux activités des invités d'honneur, où on le retrouve pour la deuxième fois. «La première fois [1987], j'avais été jumelé à Mordecai Richler, et ça n'avait pas été évident...»

Cinq autres invités d'honneur assistaient à la conférence de presse, hier au Centre d'archives de Montréal de Bibliothèque et Archives nationales du Québec. L'essayiste Normand Baillargeon (Une histoire philosophique de la pédagogie, Poètes de brousse); le biochimiste Richard Béliveau (Prévenir le cancer, Trécarré); Catherine Girard-Audet, la «mère» de Léa Olivier, héroïne à «la vie compliquée» (Les Malins); l'illustrateur Rémy Simard qui vient de faire paraître à La Pastèque Mes Dinky, ses petites voitures de collection.

Denise Desautels, de son côté, vient de remporter pour la deuxième fois le Grand Prix du Festival international de poésie, avec Sans toi, je n'aurais pas regardé si haut. Tableaux d'un parc (Le Noroît). À Trois-Rivières, Mme Desautels a eu à commenter des poèmes écrits par des participants à un programme d'alphabétisation: «Très touchant.»

Ici, La lecture en cadeau, programme qui a permis l'an dernier à 38 500 enfants de milieux défavorisés de recevoir un livre neuf, reste l'une des deux grandes causes soutenues par le Salon. L'autre est Livres comme l'air, qui jumelle chaque année dix écrivains québécois à autant de collègues étrangers emprisonnés pour délit d'opinion. En plus d'être invité d'honneur du 37e Salon, le dramaturge Michel Marc Bouchard est porte-parole de la 15e campagne de Livres comme l'air.

De l'étranger, les invités d'honneur sont le nouvelliste suisse Max Lobe, la romancière d'origine marocaine Katherine Pancol, auteure de best-sellers dont Muchachas, son plus récent, et l'écrivain et critique corse Marie-Jean Vinciguerra.

Comme chaque année, Radio-Canada sera au Salon en force avec Marie-Louise Arsenault (Plus on est de fous, plus on lit) et d'autres vedettes de la Maison qui animeront l'une ou l'autre des 250 activités consignées sur le site salondulivredemontreal.com.

Dans trois semaines...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer