• Accueil > 
  • Arts > 
  • Livres 
  • > Plus d'un Français sur dix lit des livres numériques 

Plus d'un Français sur dix lit des livres numériques

Plus d'un Français sur dix (11%) est un lecteur de livres numériques et son... (Photo: archives Bloomberg)

Agrandir

Photo: archives Bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
Paris

Plus d'un Français sur dix (11%) est un lecteur de livres numériques et son profil est plutôt masculin, jeune, de catégorie socioprofessionnelle élevée et citadin, selon une étude Ifop menée pour l'Hadopi.

Publiée jeudi, cette étude exploratoire sur les usages et perceptions du livre numérique révèle que ces lecteurs font le plus souvent la part belle au gratuit, même si les deux-tiers déclarent avoir acheté au moins un livre électronique au cours des 12 derniers mois.

Pour 46%, l'entrée dans le monde du livre numérique se fait par opportunité, via le terminal de lecture. En revanche 47% des gros lecteurs sont venus au numérique de manière délibérée.

La tablette est l'appareil le plus utilisé pour la lecture de livres numériques (37%), devant l'ordinateur portable (33%), le téléphone intelligent (26%), la liseuse (24%) et l'ordinateur fixe (17%). Globalement, 74% des lecteurs numériques lisent sur un seul appareil et 26% sur plusieurs.

D'après l'étude, l'offre numérique payante s'avère adaptée à un lectorat équipé de terminaux dédiés et/ou aux goûts «grand public», moins à un lectorat recherchant des ouvrages plus confidentiels (scientifiques notamment), jugés «plus difficiles à trouver et plus chers».

Quel que soit le genre de livres, le seuil psychologique d'achat est évalué à 10 euros par les lecteurs, souligne l'étude.

Quelque 34% des lecteurs déclarent avoir recours à des moyens illicites pour se procurer leurs livres numériques, souvent ou de temps en temps. Les motifs invoqués sont «le prix, la perception d'une offre payante parfois limitée et le poids des habitudes.»

Le partage des livres numériques entre lecteurs est une pratique assez répandue: ils sont 46% à déclarer en fournir à d'autres personnes.

Cette étude a été réalisée en trois phases par l'institut Ifop, pour l'Hadopi, dans le cadre de sa mission légale d'observation. Une étude quantitative a été menée par téléphone du 6 au 21 juin sur 3000 personnes de 15 ans et plus, puis une étude qualitative auprès d'un groupe représentatif de 32 personnes du 18 au 24 juin. Enfin, une dernière phase quantitative a été conduite en ligne auprès de 1000 individus représentatifs des lecteurs de livres numériques du 9 au 24 juillet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer