Que lit-on dans le métro?

Lundi, 6h du matin, comme des milliers d'usagers, descente sous terre de la... (Photo: Édouard Plante-Fréchette, La Presse)

Agrandir

Photo: Édouard Plante-Fréchette, La Presse

Partager

Lundi, 6h du matin, comme des milliers d'usagers, descente sous terre de la journaliste, avec un livre à la main. Et une question aux lèvres: «Est-ce que je peux vous demander ce que vous lisez?», posée des dizaines de fois. Virée dans la «bibliothèque souterraine» de la STM, sans prétention ni exhaustivité, et remplie de surprises: les usagers-lecteurs lisent de «vrais» livres, qui les transportent vraiment loin dans le temps ou vraiment loin dans l'espace...

Ligne orange : les lecteurs marathoniens

Sur la ligne la plus longue du réseau de la STM, les voyageurs ont souvent 20, 30, 40 minutes pour lire en paix, bercés par les roues, sans enfant ni appels, courriels ou collègues. Juste un livre et, s'ils sont chanceux, une place assise!

À l'aube, la majorité des usagers lit en format poche - peu de tablettes tactiles. Le plus étonnant: un lecteur armé d'une règle et d'un crayon pour souligner les passages marquants d'un roman!

Le plus enthousiaste: en pleine heure de pointe, un lecteur qui laisse passer DEUX rames pour discuter de Stefan Zweig (1881-1942), dont les romans sont en prise avec Freud: «Vous comprenez, madame, l'humanité s'apprêtait à accueillir la psychanalyse!»

Quelques livres lus

> Le trône de fer de George R.R. Martin

> La Bible

> Rouge Brésil de Jean-Christophe Rufin

> Le pendule de Foucault d'Umberto Eco

> La vérité sur l'affaire Harry Quebert de Joël Dicker

> The Wee Free Man de Terry Pratchett

> 5150, rue des Ormes, de Patrick Senécal

> Lettre d'une inconnue de Stefan Zweig

> The Host de Stephenie Meyer

> Il ne faut pas parler dans l'ascenseur de Martin Michaud

> Demain de Guillaume Musso

> Nebular, La base de Triton de Thomas Rabenstein

> Pays sans chapeau de Dany Laferrière

Ligne verte : les lecteurs multiculturels

La ligne verte relie les communautés francophone, anglophone et allophone depuis sa construction en 1966. Cela paraît même dans les choix de lecture...

«C'est un livre sur la rencontre de l'islam et de la chrétienté», explique par exemple un lecteur francophone à propos d'un roman de Nigel Cliff (qu'il lit en anglais). De son côté, un lecteur d'origine hispanique résume, sans le réaliser, les méandres de sa vie, un livre de Luis Sepulveda à la main: «Je l'avais lu en espagnol il y a très longtemps, je le relis maintenant en français.»

Un constat sans rapport: il y a beaucoup de matelas de yoga qui descendent, station McGill. Un autre constat, un peu plus pertinent: plus c'est le printemps, plus il y a de livres sous terre. Lire avec des mitaines, les manteaux, etc., c'est vrai que ce n'est pas évident...

À Berri-UQAM, croisement des lignes et carrefour de toutes les littératures possibles. Vu en pleine heure de pointe: sur le quai direction Montmorency, une dame demeure sur un banc pour finir Où es-tu? de Marc Lévy; sur le quai Angrignon, un jeune homme louvoie dans la foule, complètement absorbé par la lecture d'Anna Karénine de Tolstoï. Un très, très vieux monsieur, quant à lui, se promène avec Cartographie des nuages de David Mitchell à la main...

Quelques livres lus

> 22/11/63 de Stephen King

> The God Delusion de Richard Dawkins

> Hunger Games de Suzanne Collins

> The Last Crusade: The Epic Voyages of Vasco de Gama de Nigel Cliff

> La promesse des ténèbres de Maxime Chattam

> La valse lente des tortues de Katherine Pancol

> Rendez-vous d'amour dans un pays en guerre de Luis Sepulveda

> Ne meurs pas, libellule de Linda Joy Singleton

> The Art of Racing in the Rain de Garth Stein

> Season of Love de Maria Force

> Le Zahir de Paulo Coelho

> Ce qu'aimer veut dire de Mathieu Lindon

> Eisenhorn de Dan Abnett

> (Parenthèses) d'Aude Manioc Alix

> How to Do Things With Videogames d'Ian Bogost

Ligne jaune : les lecteurs venus de loin

Ils arrivent de la couronne sud, sont chargés de valises et de mallettes afin d'affronter leur longue journée de travail à Montréal. Et ils lisent vraiment beaucoup. Vraiment de tout. Dans les trains, les autobus et, bien sûr, le métro.

Ici, un fan fini de Robert Merle peut vous entretenir pendant cinq bonnes minutes de l'importance de lire et relire (pour la quatrième fois!) les 13 volumes de la fresque historiques Fortunes de France.

«Ça fait plus de 30 ans que je prends les transports en commun, lance de son côté Jocelyne, d'Otterburn Park, et je lis deux livres par semaine. Faites le calcul...»

Quelques livres lus

> Aliss de Patrick Senécal

> Mange, prie, aime d'Elizabeth Gilbert

> La nuit du 7e jour de Daniel Easterman

> Grandir de Jean Monbourquette

> 17 lunes de Kami Garcia et Margaret Sthol

> Complots et cabales (vol. 12 de la série Fortunes de France) de Robert Merle

> Le vicomte de Bragelonne d'Alexandre Dumas

> Le voyage de Diana Gabaldon

> Abussos d'Anne Robillard

> La voleuse d'hommes de Margaret Atwood

> Demain de Guillaume Musso

> The One From the Other de Philip Kerr

Ligne bleue : les lecteurs étudiants

Le matin, ce sont les étudiants de l'Université de Montréal et les élèves des écoles privées des environs qui occupent les voitures. Ils sont particulièrement nombreux à lire, surtout des classiques, et surtout des livres empruntés à la bibliothèque... Sans oublier, bien sûr, leurs notes de cours. Petit moment Retour vers le futur: une élève révise son exposé, écrit sur une pile de petites fiches en carton!

Quelques livres lus

> Les fleurs du mal de Baudelaire

> L'Énéide de Virgile

> Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne

> La dame de Monsoreau d'Alexandre Dumas

> Divergence de Veronica Roth

> Tara Duncan de Sophie Audouin-Mamikonian

> Persépolis de Marjane Satrapi

> Le livre d'Emma de Marie-Célie Agnant

> A Brief History of Time de Stephen Hawkins

La voiture de métro Azur de la STM... (Photo: fournie par la STM) - image 2.0

Agrandir

La voiture de métro Azur de la STM qui sera utilisée dans le métro à compter de 2014.

Photo: fournie par la STM

STM : correspondances littéraires

Depuis près de trois ans, la Société de transport de Montréal (STM) multiplie les activités de promotion de la lecture dans le métro et l'autobus, sur le thème «Lire vous transporte». Quelques exemples?

Metropolis bleu

Vous avez la carte OPUS de la STM? En la présentant à la billetterie de certains événements littéraires (Metropolis bleu, par exemple), vous obtenez 20% de rabais sur vos achats! «En 2013, explique Kim Bélanger, conseillère corporative, partenariats et commandites de la STM chargée des dossiers littéraires, nous allons multiplier ce genre de commandite, notamment pendant la deuxième Saison de la lecture (l'automne prochain), en annonçant des rabais, la programmation, des concours, etc. L'idée, c'est que nos usagers prennent conscience que les transports en commun permettent de faire d'autres activités que d'aller au travail!»

Journée de la poésie

L'an dernier, la STM a lancé un concours de poésie pour ces usagers dans le cadre de la Journée de la poésie, le 21 mars 2012. Le texte gagnant a été choisi parmi les quelques centaines de poèmes reçus, et affiché dans le métro; son auteur a reçu une année de titres de transport gratuits.

56%

C'est le nombre d'usagers qui ont admis regarder par-dessus l'épaule des passagers pour voir ce qu'ils lisaient, lors d'un sondage mené en 2012 par la STM.

Quel roman vous a fait manquer votre station?

À cette question d'un sondage mené par la STM, les réponses: Hunger Games (grand gagnant!), Le comte de Monte-Cristo, L'ombre du vent, Life of Pi...

Le livre le plus étonnant vu dans le métro?

Voici quelques réponses à cette question posée aux usagers par la STM en 2012: La vie de couple pour les nuls, Zombie Survival Guide, Le Kâmasûtra, L'homme multi-orgasmique, le Petit livre rouge de Mao...

Des voitures pour mieux lire

En 2014, les nouvelles voitures AZUR seront dotées de luminaires à tubes fluorescents procurant un éclairage indirect au plafond et des éclairages DEL conçus pour favoriser la lecture. Rappelant la lumière naturelle, cet éclairage a été mis au point après une vaste consultation des usagers.

Bibliothèques virtuelles du monde

Et si les métros devenaient de véritables bibliothèques souterraines? Coups d'oeil dans le monde...

À Philadelphie

Le 2 avril, le métro de Philadelphie (le SEPTA) a lancé la première bibliothèque virtuelle (gratuite!) des États-Unis: à la station Suburban, il est possible de télécharger une cinquantaine de livres numériques sur les appareils mobiles des usagers grâce à un code QR: http://libwww.freelibrary.org/blog/index.cfm?postid=1714

À Bucarest

En mai dernier, un partenariat public-privé a permis au métro roumain d'accueillir une bibliothèque numérique à la station Victoria Square: les usagers, à l'aide de codes QR, peuvent télécharger des extraits de livres numériques ou audio, afin de les apprécier pendant leur déplacement... et de peut-être acheter ensuite la version intégrale: http://ebookfriendly.com/2012/10/05/digital-library-on-the-bucharest- metro-station-pictures/

À New York

Pas encore de «bibliothèque numérique» dans le subway new-yorkais, ce qui n'a pas empêché des étudiants de la Miami Ad School de l'imaginer dans une vidéo très réussie: http://vimeo.com/58161297

La bibliothèque souterraine d'Ourit Ben-Haim

L'étonnante photographe Ourit Ben-Haim capte sur le vif, depuis 2008, les usagers du métro new-yorkais en train de lire. Tous les jours ou presque, sur son site UNYPL (pour Underground New York Public Library), elle publie une photo d'usager-lecteur, qu'elle intitule du titre du livre lu. Ni la bibliothèque municipale de New York ni la MTA (société de transport de la ville) n'ont donné officiellement leur accord. Mais personne n'a empêché Ourit jusqu'ici d'alimenter son site et son blogue, tant ils donnent le goût  de prendre le métro et d'y lire: http://undergroundnewyorkpubliclibrary.com/

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer