Les derniers Piknics Électronik de la saison

Seth Troxler... (Photo fournie par Piknic Électronik)

Agrandir

Seth Troxler

Photo fournie par Piknic Électronik

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est la haute saison de l'électro à Montréal: MUTEK bat son plein ce week-end et converge avec un volet dominical en plein air au Piknic Électronik. L'occasion est belle de présenter nos sept priorités des sept derniers Piknics, dont c'est la 15e année.

Seth Troxler, dimanche 27 août, scène Solotech

Pour la première fois au Piknic, et ce, dans le contexte du festival ami MUTEK, le DJ et producteur américain Seth Troxler s'inscrira dans les traditions techno et house de Detroit et Chicago. Il s'inspire en ce sens de ses plus éminents prédécesseurs du genre, notamment Richie Hawtin et Moodymann. Transplanté à Londres, le trentenaire actualise ces genres développés outre-Atlantique. Sa réputation n'a cessé de croître depuis le début de la décennie précédente; on l'a vu s'exécuter dans tous les temples de la techno (Fabric, Loco Panorama Bar, Watergate, Warung...) comme dans les grands festivals ouverts à cette mouvance (Coachella, Burning Man, Sónar...).

Sébastien Léger, vendredi 1er septembre, scène Solotech

Habitué du Piknic Électronik et d'Igloofest, Sébastien Léger revient à Montréal célébrer les 15 ans de l'événement estival, réparti sur trois journées à l'orée de septembre. Le DJ et producteur français offrira ainsi un set de trois heures pour la modique somme de 5 $ par personne... le prix d'une époque révolue, il va sans dire! Sébastien Léger était très actif avant la naissance de Piknic, puisqu'il a lancé son premier EP en 1998. Aujourd'hui, il compte une vingtaine d'albums et EP, il ne cesse de parcourir la planète, il se permet de remixer les plus célèbres, de la pop star Justin Timberlake à l'électro star Armand Van Helden. Il a aussi lancé le label Mistakes Music par lequel il laisse mijoter sa propre création et invite des artistes à constituer sa famille élargie.

Misstress Barbara... (Photo fournie par Piknic Électronik) - image 2.0

Agrandir

Misstress Barbara

Photo fournie par Piknic Électronik

Misstress Barbara, dimanche 3 septembre, scène Solotech

Artiste emblématique de la scène électro montréalaise, Misstress Barbara figure parmi les chouchous de Piknic Électronik/Igloofest. Et pour cause: deux décennies de carrière internationale, une cinquantaine d'EP, une paire d'albums, des dizaines de remix, rien de moins. Pour la première fois depuis sa fondation, le Piknic confie à un artiste un DJ set de six heures! La flamboyante Montréalaise d'origine italienne continue ainsi de nourrir sa légende. Fait à noter: le tandem Green & Lateez et Paskal Daze, tous Québécois, se produisent sur la scène Moog Audio, une présentation conjointe du Piknic et du festival MEG Montréal.

Nicole Moudaber, lundi 4 septembre, scène Solotech

D'origine libanaise, Nicole Moudaber est née à Lagos, au Nigeria, où elle a grandi pour ensuite transhumer de Beyrouth à New York, en passant par Los Angeles, Londres et Ibiza. D'abord femme d'affaires et entrepreneure, elle fut promotrice d'événements, productrice d'enregistrements (Mood Records), animatrice de radio (son émission InTheMood est diffusée dans 45 pays), supportrice de la création féminine, pour ensuite rejoindre le camp de la création au cours de la précédente décennie. Très amie avec Carl Cox, elle creuse aussi le sillon technoïde depuis la fin des «zeroties», ce qui l'a menée à monter sur les scènes des grands clubs et grands festivals du monde.

The Black Madonna... (Photo Aldo Paredes, tirée de la page Facebook de l’artiste) - image 3.0

Agrandir

The Black Madonna

Photo Aldo Paredes, tirée de la page Facebook de l’artiste

The Black Madonna, dimanche 10 septembre, scène Solotech

Ambassadrice de la culture électro de Chicago, militante féministe, The Black Madonna est une des stars de l'heure. Cette femme est célèbre pour son talent de DJ et productrice tech-house, mais aussi pour son franc-parler sur la condition des femmes dans le milieu électro, ainsi que pour ses accointances avec des DJ historiques de la ville des vents - on pense d'abord à feu Frankie Knuckles et Derrick Carter, avec qui elle a partagé la résidence du fameux Smart Bar dans la métropole du Midwest. Pour la Madone noire de l'électro, la musique de danse s'adresse aussi aux femmes de plus de 40 ans, aux gens de modeste condition économique, aux écrivains, aux historiens, aux intellos... Forte personnalité!

Jaymie Silk, dimanche 17 septembre, scène Moog Audio

Dans la voie groovy montréalaise tracée par Kaytranada, Lunice, KNLO, Shash'U et autres High Klassified, Jaymie Silk serait probablement le prochain concepteur à investir le marché international. Son approche composite (jersey club, dub, jungle, soul/R&B, afro-électro, pop, profusion de percussions, usage récurrent de la voix, etc.) révèle une patte à la fois accessible et gorgée de substance. Lancé fin 2016 sous étiquette Ghost Club Records, son album Trouble in Paradise a séduit moult connaisseurs en groove électronique. Jaymie Silk est considéré comme un «jeune prodige» par Marie-Laure Saidani, brillante programmatrice du Piknic, qui connaît le poids des mots.

Josh Wink, dimanche 24 septembre, scène Solotech

Si Detroit et Chicago sont des villes fondatrices de la musique populaire électronique, l'expansion du genre fut clairement européenne jusqu'à une période relativement récente. Sauf exception: on peut ainsi affirmer que Josh Wink est un pionnier américain de l'électro. Autre membre honoraire de la grande tribu Piknic/Igloofest (son dernier passage ici remonte au 20 janvier), ce maître de la house, de l'acid house et de la techno a marqué la petite histoire de ces événements en 2008, lorsqu'un orage l'obligea à couper le son... pour le faire grimper au max, une dizaine de minutes plus tard, devant une foule en délire. Inspiré par Katerine, entendre son tube hilarant Louxor j'adore??!! L'an dernier, Josh Wink avait eu moins de chance, car le son fut coupé pour de bon par Dame Nature. Qu'en sera-t-il au dernier Piknic de 2017?




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer