Montréal en lumière, notre sélection

Le fameux pâté en croûte de foie gras... (Photo fournie par Montréal en lumière/crédit Julien Bouvier )

Agrandir

Le fameux pâté en croûte de foie gras de canard et ris de veau du chef Viola sera au menu du bouchon lyonnais.

Photo fournie par Montréal en lumière/crédit Julien Bouvier 

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Festival Montréal en lumière

Arts

Festival Montréal en lumière

Consultez notre dossier complet sur le Festival Montréal en lumière 2011. »

La ville à l'honneur pour le 18e festival Montréal en lumière est Lyon, dont la réputation gastronomique n'est plus à faire. Montréal reçoit également une impressionnante délégation de 15 chefs internationaux provenant du Réseau Délice, qui réunit 22 villes gourmandes sur quatre continents.

Voici notre sélection de cinq repas gastronomiques à deux, quatre ou six mains à ne pas manquer!

Bouchon lyonnais au Balmoral

Durant le festival, le Balmoral se transforme en bouchon lyonnais avec un menu créé spécialement pour l'occasion par le chef Joseph Viola. Une occasion de goûter à la cuisine traditionnelle lyonnaise telle qu'on la savoure chez M. Viola aux bouchons Daniel & Denise, qui préparent un fameux pâté en croûte de foie gras de canard et ris de veau. Jusqu'au 11 mars, 25 $ (midi) et 40 $ (soir).

Au coeur des Traboules

À La Société, le chef Gilles Tolen accueille le chef étoilé David Delsart (Les Terrasses de Lyon) pour un menu six services à quatre mains alléchant, proposant foie gras de canard poché au beaujolais, pintade fermière aux écrevisses et quenelle de pétoncles Saint-Jacques, entre autres. M. Delsart sera accompagné pour l'occasion de son chef sommelier Gaëtan Bouvier, nommé meilleur sommelier de France 2016, qui s'occupera des accords mets-vins. Les 28 février et 1er mars, 110 $ (midi et soir).

La Turquie au restaurant Ikanos: calmar avec son encre et... (Photo tirée du compte Instagram @kemaldemirasal) - image 2.0

Agrandir

La Turquie au restaurant Ikanos: calmar avec son encre et des herbes fraîches, un exemple de plat concocté par le chef Kemal Demirasal dans son établissement.

Photo tirée du compte Instagram @kemaldemirasal

La Turquie au restaurant Ikanos

Le chef turc Kemal Demirasal est l'un des invités au restaurant grec Ikanos, dans le Vieux-Montréal. Après avoir mené le restaurant Alancha à figurer parmi les 50 meilleurs restaurants du monde selon le classement San Pellegrino, ce dernier a ouvert son propre établissement, l'Atelier, au bord de la Méditerranée. Son menu cinq services mettra en vedette les produits issus du bassin méditerranéen. Les 23 et 24 février, 72 $ (114 $ avec le vin).

Lili.Co rencontre Balthaz'art

Pour la première fois cette année, le restaurant Lili.Co et le chef David Pellizzari accueillent un chef invité dans le cadre de Montréal en lumière. C'est Frédéric D'Ambrosio, chef réputé à la tête du Balthaz'art à Lyon, qui sera sur place pour deux soirs seulement. Les deux chefs, qu'on pourra voir s'activer dans la cuisine ouverte, proposeront un menu commun cinq services, axé sur la créativité et les saveurs du monde. Les 27 et 28 février, 80 $ (avant vins).

Deux Danois débarquent aux Cons Servent

Du côté des Cons Servent, la cuisine nordique sera à l'honneur avec la venue des chefs danois Søren Jakobsen et William Jørgensen, du restaurant étoilé Gastromé, qui offre une cuisine moderne axée sur les ingrédients locaux et de saison. Leur philosophie: ne servir que des plats qu'ils aiment personnellement, avec aussi une proposition biologique ou biodynamique. Un défi que le chef David Monette relèvera avec eux, dans un menu cinq services à six mains célébrant la rencontre du style nordique et de la cuisine de l'établissement montréalais. Les 3 et 4 mars, 85 $ (avant vins).




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer