Nuit blanche littéraire à Montréal en lumière

La Nuit blanche du festival Montréal en lumière, qui aura lieu le 27 février... (IMAGE TIRÉE DU SITE INTERNET DE MONTRÉAL EN LUMIÈRE)

Agrandir

IMAGE TIRÉE DU SITE INTERNET DE MONTRÉAL EN LUMIÈRE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Festival Montréal en lumière

Arts

Festival Montréal en lumière

Consultez notre dossier complet sur le Festival Montréal en lumière 2011. »

La Nuit blanche du festival Montréal en lumière, qui aura lieu le 27 février prochain, propose diverses activités en lien avec la littérature.

D'abord, au bar du théâtre La Licorne (4559, avenue Papineau), des artistes et des gens du milieu théâtral vont marcher sur leur orgueil en présentant leurs premières oeuvres, écrites alors qu'ils avaient à peine le nombril sec.

Au programme: lettre d'amour, poème, correspondance entre amis, carte postale écrite à leurs parents, article de journal étudiant. Ils dévoileront tout, sans pudeur. L'activité est gratuite.

Nuit rouge chez Gallimard

À la librairie Gallimard (3700, boulevard Saint-Laurent), on soulignera le 25e anniversaire de l'effondrement du bloc soviétique en lisant des textes qui parlent de l'ex-URSS. De 21h à 1h. Réservation obligatoire: 514 499-2012.

Pendant ce temps, rue Saint-Denis, nous sommes conviés à une soirée de poésie animée par le poète François Guerrette qui mettra en vedette huit poètes. La portion musicale de la soirée est assurée par le groupe Mutante Thérèse. De 23h à 1h au bar l'Esco, 4467, rue Saint-Denis.

Rencontre au square Saint-Louis

L'affaire Claude Jutra a forcé l'Union des écrivaines et des écrivains québécois à modifier l'activité prévue pour la Nuit blanche. En effet, comme ses bureaux sont situés dans l'ancienne maison de Jutra, au square Saint-Louis, on avait prévu présenter des photos du cinéaste à cette époque. Les photos ont été retirées, mais sinon, l'activité prévue - une rencontre avec les écrivains Véronique Marcotte, Audrée Wilhelmy, Jean-François Beauchemin et Bertrand Laverdure - est toujours au programme, ainsi qu'une visite de la maison. On présentera en outre le documentaire de Daniel Ménard Le monde a besoin de... magie (1980), qui brosse un portrait de Michel Rivard, alors qu'il vivait à cette adresse. De 20h à 1h. 3492, avenue Laval.

Des copistes en herbe à la Grande Bibliothèque

Enfin, si vous êtes âgés de plus de 14 ans, la Grande Bibliothèque (475, boulevard De Maisonneuve Est) vous invite à participer à une oeuvre collective tout en vous familiarisant avec le métier de copiste. L'activité consiste à reproduire à la main un extrait de La bibliothèque, la nuit, l'essai d'Alberto Manguel qui a inspiré l'exposition du même nom. À 20h.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer