Zkruv Lös - Velkome to Kouglistan!: plus de fête que de cirque

Zkruvlös - Velcome to Kouglistan!, spectacle de Throw2catch,... (PHOTO SIMON GIROUX, LA PRESSE)

Agrandir

Zkruvlös - Velcome to Kouglistan!, spectacle de Throw2catch, est présenté sous le chapiteau à côté de la TOHU, jusqu'au 16 juillet.

PHOTO SIMON GIROUX, LA PRESSE

La PresseJosée Lapointe 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josée Lapointe

On entre dans le chapiteau par derrière, en passant à côté d'un poulailler. Pendant que les spectateurs s'installent, les quatre enfants de la troupe sont déjà en train de s'amuser au centre, le plus petit, âgé d'à peine 2 ans, ne lâchant pas sa tétine. Dans un décor bric-à-brac, un DJ est à l'oeuvre, et le maître de cérémonie commence à s'adresser au public alors que les lumières sont encore allumées.

Voici l'univers de Zkruv Lös - Velkome to Kouglistan!, spectacle de la troupe québécoise Throw2catch, mélange de fête foraine, de cabaret et de numéros d'acrobatie inspiré des cirques européens familiaux. Ici, on puise clairement dans l'imagerie de l'Europe de l'Est et de la culture gitane, tant en ce qui concerne les costumes bigarrés que la musique des Balkans ou l'accent improbable des habitants de ce pays prétendument situé «à la frontière du Mexique et de la Chine».

Balance du son en faisant participer le public, chorégraphie de groupe du genre Macarena, arrivée spectaculaire du personnage de la grand-maman Mamikoze - espèce de drag queen incarnée par Peter James -, jeu de bingo qui sert de prétexte à choisir un volontaire dans la salle, petit numéro de barre échelle d'où on tire des cartons de couleur sur les spectateurs: l'ambiance est joyeuse, menée par les trois artistes de cirque à l'énergie contagieuse, Gisle Henriet, Guillaume Biron et Barthélémy Glumineau, cocréateurs du spectacle incarnant les frères Aka. Ils sont appuyés ici et là par les quatre enfants de Gisle Henriet, les deux plus vieux faisant quelques acrobaties, alors que Magalie Betts incarne le personnage fantomatique et peu développé de Boudine, qui ne fait que circuler sans rien faire.

Mais si l'aspect fête foraine, constamment soutenu par une musique hyper rythmée qui va du techno au disco, est réussi et accroche un sourire à tous les visages, particulièrement ceux des enfants, l'aspect cirque manque légèrement de consistance.

Un peu de roue Cyr et un numéro de jonglerie rigolo viennent ponctuer les moments de drôlerie et d'animation, mais il faudra attendre 45 minutes après le début du spectacle pour voir une performance vraiment élaborée de main à main par les trois acrobates, qui arrive après un conte trop long et un peu incompréhensible de Mamikoze sur la création du monde et du Kouglistan.

Après une cérémonie funéraire surréaliste arrive une impressionnante finale à la planche sautoir - voir ce genre de saut acrobatique d'aussi près est, en soi, spectaculaire. L'ensemble de la représentation s'avère donc éminemment sympathique, ingénieux et bon enfant, mais on peut regretter malgré tout quelques moments de flottement. Nous reste par ailleurs de cette famille pas toujours fonctionnelle l'image de ce petit bonhomme mécontent qu'on ait déplacé un objet qu'il avait déposé mais qui gênait un peu, sur le point de faire une vraie crise de colère sur scène. Quand la vraie vie rattrape le spectacle, bien des surprises nous attendent, et c'est délicieux.

* * *

Zkruvlös - Velcome to Kouglistan! Spectacle de Throw2catch. Sous chapiteau à côté de la TOHU, jusqu'au 16 juillet.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer