Mélanie Couture, humoriste grivoise

Mélanie Couture affiche une grande aisance sur scène,... (PHOTO FOURNIE PAR ZOOFEST)

Agrandir

Mélanie Couture affiche une grande aisance sur scène, ce qui lui permet de tester les limites de son public, écrit notre journaliste.

PHOTO FOURNIE PAR ZOOFEST

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Mélanie Couture est de retour au Zoofest avec un nouveau spectacle de 60 minutes. La sexologue de formation se permet de parler encore plus de sa vie sexuelle en ajoutant de nombreuses anecdotes grivoises, au grand plaisir de son public.

En guise d'introduction, Mélanie Couture offre un numéro solide qui donne parfaitement le ton à la soirée. Sans complexes, elle y parle entre autres de sa corpulence et de la largeur de ses fesses. Elle finira d'ailleurs ce numéro en s'exclamant «Bienvenue à Pure Couture!», le titre de son spectacle.

Ses analyses de films pornographiques, son amour pour la téléréalité America's Next Top Model, la conception de son enfant, son penchant sexuel pour les ethnies et ses imitations des cris de jouissance des hommes font partie des moments forts du spectacle.

Grâce à son aisance sur scène et sa personnalité attachante, il est difficile de ne pas apprécier l'auteure de 21 amants: sans remords ni regrets. Elle semble d'ailleurs savoir qu'elle gagne rapidement la sympathie des spectateurs et se sert de cet atout pour pousser les limites du respectable. «Vont-ils rire à cette anecdote, ou vais-je trop loin?», semble quelquefois se demander l'humoriste. Parfois, comme quand elle parle de son rapport avec son papier hygiénique, on se dit qu'elle aurait mieux fait de se garder une petite gêne.

Reste que Mélanie Couture offre un 60 minutes de pur plaisir. À ne pas bouder!




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer