Dave Chappelle: la recette facile

Les faits: l'humoriste américain Dave Chappelle a donné hier au Théâtre... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Lemay
La Presse

Les faits: l'humoriste américain Dave Chappelle a donné hier au Théâtre Maisonneuve les deux premières de six représentations de ce que la publicité présente comme The Montreal Show. Jusqu'au 24 juillet, le stand-up comic sera à la Place des Arts pour des prestations à 19 h et à 21 h 30. Dix shows en cinq soirs, on n'a pas vu ça souvent à Maisonneuve...

Des prestations qui font à peine une heure, par ailleurs, le monsieur étant accompagné, en première partie, d'un collègue lui aussi obnubilé par le sexe et, pendant que la salle se remplit tranquillement, d'un DJ-préfet de discipline qui explique que l'usage des téléphones portables est interdit et que ceux qui seraient tentés de prendre une photo des artistes seront immédiatement expulsés. Ces «instructions» sont affichées dans les deux langues officielles du Canada aux portes de la salle et à celles des toilettes. Interdit aussi de chahuter et de crier: M. Chappelle, qui se fait souvent huer et interpeller, aime l'ordre.

Mais pas l'obésité, il l'a dit: il déteste les gros, peu nombreux par ailleurs hier à Maisonneuve, et ceux qui s'y étaient rendus «étaient tous Américains»... Les Canadiens? Du bon monde qui ne connaît pas grand-chose à la guerre mais qui n'en est pas moins aux prises avec de gros problèmes tels... le vol de sirop d'érable.

Assis au balcon, nous en avons manqué de grands bouts, d'abord parce que Dave Chappelle ne parle pas toujours assez près du micro qu'il tient à la main (vive les micros-casques!) et que le son était concentré au parterre. Habituée des comedy clubs, l'ancienne star de Comedy Central a aussi tendance à s'entretenir (longuement) avec les occupants de premières rangées. Curieux phénomène: nos jeunes voisins de balcon, qui ne pouvaient entendre beaucoup mieux que nous, s'esclaffaient avec un léger décalage par rapport aux spectateurs du parterre...

Les sujets de prédilection de Dave Chappelle, outre les obèses: les gais et transsexuels, les relations raciales et le sexe, un sujet qu'il traite avec force détails qu'on ne peut décrire ici, faute d'espace.

La drogue aussi: Dave Chappelle fume du pot nuitamment mais, lit-on par ailleurs, il ne boit pas d'alcool, ce que lui interdit l'islam, la religion à laquelle il s'est converti.

Son effet le plus sûr tient finalement à l'usage qu'il fait des four-letter words, ces mauvais mots qui, partout et tout le temps, suscitent chez les anglophones grands rires et claquements de cuisses. Ça peut être la raison pour laquelle d'aucuns considèrent Dave Chappelle comme le gars le plus drôle de la planète...

Pour ceux et celles que le mot «fuck» rendrait hilares, chaque rire dans un spectacle de Dave Chappelle (le billet coûte 90 $) revient à environ 50 cents...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer