Concert d'ouverture des Francos: vraiment beau

En 2017, Les Trois Accords sont un groupe... (Photo Catherine Lefebvre, collaboration spéciale)

Agrandir

En 2017, Les Trois Accords sont un groupe soudé comme jamais avec dans ses bagages des succès à la tonne.

Photo Catherine Lefebvre, collaboration spéciale

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une soirée magnifique, un groupe, Les Trois Accords, au sommet de sa forme, et un public qui était en mode estival. La recette idéale pour faire du concert d'ouverture des 29es FrancoFolies de Montréal un succès sur toute la ligne.

Il y a un peu plus de 10 ans, Les Trois Accords, qui étaient alors cinq, jouaient sur une petite scène extérieure en périphérie du site principal des FrancoFolies de Montréal. Le terrain était bondé de jeunes spectateurs qui avaient succombé au joyeux alliage d'humour absurde et de rock un tantinet punkisant de ces garçons bien élevés venus de Drummondville.

Hier soir, Les Trois Accords, qui sont désormais quatre, ont joué et chanté avec une chorale de dizaines de milliers de volontaires leurs hymnes décalés, faisant de ce concert réjouissant le début officiel d'un été qui a tardé à se pointer le nez.

En 2017, Les Trois Accords sont un groupe soudé comme jamais avec dans ses bagages des succès à la tonne que connaît par coeur un public composé majoritairement de trentenaires et de quadragénaires.

Hier soir, Les Trois Accords ont joué et... (Photo Catherine Lefebvre, collaboration spéciale) - image 2.0

Agrandir

Hier soir, Les Trois Accords ont joué et chanté avec une chorale de dizaines de milliers de volontaires leurs hymnes décalés, faisant de ce concert réjouissant le début officiel d'un été qui a tardé à se pointer le nez.

Photo Catherine Lefebvre, collaboration spéciale

Ils ont survécu au piège de «la joke pour la joke», qui, si bien écrite soit-elle, aurait pu leur couper les ailes il y a longtemps déjà. Mais ils n'en sont pas moins drôles. Et brillants.

Hier, c'était leur soirée de triomphe. On les a vus renouer dès le départ avec le rock à riffs mélodique qui les a si bien servis à leurs débuts. C'étaient pourtant des chansons plus récentes, mais tout aussi vitaminées, comme Joie d'être gaiExercice et Bamboula, qui ont mis la table pour le classique Hawaïenne.

Au fil de toutes ces années, Les Trois Accords ont acquis une conscience sociale qui les pousse aujourd'hui à sensibiliser leur public à... la géographie, un sujet important qui est le thème de la plupart de leurs chansons, a dit sans rire le chanteur Simon Proulx. Ils peuvent faire verser une larme à ces fans qui chantent à pleins poumons Le bureau du médecin, mais, l'instant d'après, la tristesse fout le camp le temps de Tout nu sur la plage.

Une heure et demie de bonheur contagieux.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer