Éric Lapointe: foule en amour

Éric Lapointe sur la scène Bell de la... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE)

Agrandir

Éric Lapointe sur la scène Bell de la place des Festivals, mardi soir.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Caroline Rodgers
La Presse

Éric Lapointe n'était pas encore entré sur scène que plusieurs milliers de personnes agglutinées dans la chaleur devant la scène principale des FrancoFolies scandaient son nom, hier soir.

Théâtral, il a fait son entrée dans la fumée, nimbé d'un halo rouge, avant d'entonner Homme sauvage de sa voix rocailleuse, enchaînant tout de suite après avec Bobépine, histoire de soulever le public.

Par la suite, il a alterné entre ses grands succès et les chansons de son plus récent album, très intense et en belle forme.

Juste avant de chanter Désaccordé, il expliquait qu'il s'agit, selon lui, de sa plus belle chanson à vie. On le croit puisqu'elle provoque la chair de poule, tant grâce à sa mélodie que par ses paroles.

Décidément, peu d'artistes québécois savent magnétiser une foule autant qu'Éric Lapointe.

La raison en est simple : ce poète du Québec profond chante avec ses tripes.




la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer