Festival de Jazz - Jour 1: nos suggestions

Bebel Gilberto... (PHOTO FOURNIE PAR SPECTRA)

Agrandir

Bebel Gilberto

PHOTO FOURNIE PAR SPECTRA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Nouvelles et entrevues
Nouvelles et entrevues

Nos articles sur le Festival de jazz de Montréal. »

La Presse

Voici les suggestions de journalistes pour cette première journée de spectacles au Festival international de Jazz de Montréal.

Bebel Gilberto, au Club Soda ce soir, à 18 h

Fille du pionnier de la bossa-nova João Gilberto et de la chanteuse Miúcha et nièce de Chico Buarque, Bebel Gilberto a baigné dans la musique dès sa tendre enfance. Ce n'est pourtant qu'à 34 ans, en 2000, qu'elle a lancé Tanto Tempo, son premier album de chansons à saveur brésilienne incorporant des éléments d'électro. Établie depuis près d'un quart de siècle à New York, sa ville natale, elle a lancé l'an dernier Tudo, disque essentiellement acoustique dans lequel, outre ses propres compositions, elle chante notamment Harvest Moon de Neil Young ainsi qu'une chanson en français, Tout est bleu. De la visite rare.

- Alain de Repentigny

Rabih Abou-Khalil, au Monument-National ce soir, 20h

L'oudiste libanais Rabih Abou-Khalil est devenu un ambassadeur incontournable du world-jazz. Ses superbes métissages de jazz contemporain, de musique classique arabe et plus encore sont inscrits dans ses 23 albums (à titre de leader) parus depuis le début des années 80. Après plusieurs escales primées au FIJM, Rabih Abou-Khalil a pris une pause de 13 ans avant de renouer avec les mélomanes montréalais. Le plat principal au programme s'intitule Hungry People, matière d'un opus paru en 2012 et impliquant le saxophoniste Gavino Murgia, l'accordéoniste Luciano Biondini, le percussionniste Jarrod Cagwin et le tubiste Michel Godard. Ce dernier n'est pas annoncé au programme, mais on ne boudera pas son plaisir pour autant.

- Alain Brunet

Beth Hart, au Métropolis ce soir, à 20 h 30

L'an dernier, elle s'est produite à l'extérieur et au Club Soda. Ce soir, c'est au Métropolis que Beth Hart envoûtera le public montréalais avec sa voix blues enivrante et les chansons de son septième album solo. Better Than Home est un assemblage de chansons fort différent de ce que Beth Hart a lancé par le passé. Les réalisateurs Rob Mathes et Michael Stevens l'ont poussée à écrire de façon plus personnelle. Beth Hart a par ailleurs révélé à Billboard qu'un autre album en collaboration avec Joe Bonamassa pourrait sortir en 2016.

- Émilie Côté

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer