Klô Pelgag: pouvoirs évocateurs

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Coup de coeur francophone

Arts

Coup de coeur francophone

Notre dossier sur l'événement Coup de coeur francophone. »

Aujourd'hui, Klô Pelgag lance son deuxième album, L'Étoile thoracique. Elle se produit aussi à guichets fermés au Club Soda. Entrevue avec une artiste féminine qui a vécu le même sort que Safia Nolin au Gala de l'ADISQ après y avoir remporté le Félix de la révélation de l'année.

Après une grande reconnaissance d'estime pour son premier album L'alchimie des monstres, sorti à l'automne 2013, Klô Pelgag a connu un succès populaire qui lui a permis de donner quelque 230 (!) spectacles partout au Québec et en France.

«C'est absurde», lance Klô Pelgag, qui peine à se concentrer - nous aussi - avec l'ouvrier qui répare furieusement à coups de marteau la porte du café de la rue Duluth où a lieu notre entrevue.

Heureusement, le calme revient pour parler des chansons de son deuxième album L'étoile thoracique, qui sort aujourd'hui. Un album qui s'est fait rapidement après un retour à la vie normale, explique Klô Pelgag. «Cela m'a fait du bien. J'avais vraiment envie et besoin d'écrire.»

La recherche d'équilibre est un thème de L'étoile thoracique. «Le bonheur de se reconnecter avec soi-même et ses origines.»

On entend par ailleurs la voix de la grand-mère de Klô Pelgag sur la pièce-titre de 10 minutes qui clôt l'album.

Autres sujets abordés, la désillusion (dans la chanson Au musée Grévin), les moments de contemplation, l'insomnie (dans une pièce aux rythmes tribaux qui ressort du lot) et, bien entendu, l'amour. Un sujet maintes fois abordé, mais réinventé avec les mots inspirés et évocateurs de Klô Pelgag. «La chorégraphie des âmes», le «sexe des étoiles», parler du coeur comme d'une «étoile thoracique»... N'est-ce pas joli?

Klô Pelgag a un vaste imaginaire et une fascination pour l'anatomie et la physique. 

«Le corps est concret et réaliste, mais il est relié à l'émotivité. Il vulgarise bien des états.»

Orchestre de 20 musiciens

En studio, Klô Pelgag a refait équipe avec le réalisateur Sylvain Deschamps et avec son frère aîné arrangeur Mathieu Pelletier-Gagnon. «Nous évoluons ensemble en continuité, explique-t-elle. Quand j'écris des tounes, j'ai toujours en moi le côté orchestral, les arrangements et la texture des instruments. C'est déjà dans mes maquettes et cela prend de l'ampleur.»

Justement, Klô Pelgag a reçu en studio un orchestre à cordes de 20 musiciens (un sextet de cuivre, un trio de cordes et cinq multi-instrumentistes), dirigé par Nicolas Ellis. «C'est un trip de studio, cet album-là», souligne Klô Pelgag qui s'est beaucoup plu à faire fleurir au maximum les harmonies vocales.

Elle a aussi supervisé l'étape de mixage au mythique studio parisien Ferber. D'où le son doux et chaleureux.

L'Étoile thoracique, de Klô Pelgag... (Coyote Records) - image 2.0

Agrandir

L'Étoile thoracique, de Klô Pelgag

Coyote Records

Safia Nolin et Klô Pelgag: même combat

Avant Safia Nolin, Klô Pelgag a aussi eu droit à des commentaires désobligeants après avoir remporté le Félix de la révélation de l'année en 2014. Quand elle a entendu son nom, l'auteure-compositrice-interprète n'y croyait pas. Dans son discours, Klô Pelgag a remercié ses parents d'avoir fait l'amour et elle a cité Messmer comme source d'inspiration.

«La surprise fut de la taille d'une massue me fracassant la tête», a-t-elle écrit quelques jours après sur son site web. D'où ses mots dégourdis comme ils le sont à leur habitude. «Honnêteté et autres fragrances, ornées de fioritures extraites de mon imaginaire qui n'est peut-être pas collective mais au moins véritable: fidèle à elle-même.»

Avant le Gala de l'ADISQ il y a trois semaines, Monique Giroux a aussi fait jaser en citant Klô Pelgag dans une chronique publiée dans le Voir où elle se désolait de «l'insouciance de certains jeunes artistes [...] qui peineront à faire un discours cohérent».

Dans une réplique publiée sur Facebook, Klô Pelgag a qualifié de «déprimant le regard de l'adulte sur le "jeune"».

«Je suis Klô Pelgag. La timide extravagante qui écrit des chansons de douleur toute en rythmes, déguisée en fruit», a-t-elle revendiqué.

Klô Pelgag a lancé un appel aux artistes. «Résistez à cet appel à la réglementation du discours qui provient de notre ère javellisante, aseptisante et qui ne ressemble en rien au Québec que j'aime et à l'art qu'il mérite.»

«Ce qui me dérange là-dedans, c'est quand les gens t'attribuent une caractéristique et un personnage, nous disait Klô Pelgag avant le Gala de l'ADISQ qui a couronné Safia Nolin. Les gens aiment marginaliser les autres. Ma façon de m'exprimer est peut-être hors-norme, mais je ne suis pas bizarre.»

Pour les avoir rencontrées, nous confirmons que Klô Pelgag et Safia Nolin ne sont pas bizarres. Leurs chansons ont plutôt des pouvoirs évocateurs uniques.

_______________________________________________________________________________

CHANSON. L'Étoile thoracique. Klô Pelgag. Coyote Records.

Klô Pelgag se produit ce soir au Club Soda dans le cadre de Coup de coeur francophone. Son spectacle affiche complet.

Coup de coeur francophone se poursuit jusqu'au 21 novembre.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer