Gros plan sur la relève

De gauche à droite: Mauves, Bobby One, L'Estrade,... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE)

Agrandir

De gauche à droite: Mauves, Bobby One, L'Estrade, Safia Nolin, Rosie Valland et Les Guerres D'l'amour.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Coup de coeur francophone

Arts

Coup de coeur francophone

Notre dossier sur l'événement Coup de coeur francophone. »

Alors que le festival Coup de coeur francophone se mettra à battre le 6 novembre, La Presse a tiré le portrait de jeunes artistes québécois qui façonnent la musique d'aujourd'hui et de demain. Que ce soit par leur univers singulier, leur richesse mélodique ou leur personnalité magnétique, ces musiciens gagnent à être connus et, surtout, entendus.

BOBBY ONE

HIP-HOP

Le rappeur roule sa bosse et trime sur ses rimes depuis 2000 aux côtés - et dans l'ombre - de Koriass, fraîchement récompensé du Félix de l'album hip-hop de l'année. Si le grand voyageur Bobby One se fait seul capitaine avec Voilier, il profite d'un équipage d'expérience, parmi lequel Farfadet, Confus, Rymz et, bien sûr, l'indissociable Koriass. Ce navire hip-hop emprunte les grands courants du genre, contrairement à la mouvance post-rap et désinvolte incarnée par Alaclair Ensemble ou Dead Obies. La langue est soignée, le propos, propret et engagé, mais c'est dans la livraison que Bobby One se distingue et est en train de se bricoler une longue carrière.

Distinction: Prix du public aux dernières Francouvertes

7 novembre, 20h30, Maison de la culture Maisonneuve

ROSIE VALLAND

FOLK-POP

Le répertoire de Rosie Valland est, pour l'instant, aussi mince que sa parole est dense. Il suffit d'une chanson pour se laisser convaincre et de quatre, estampées sur un mini-album homonyme, pour ne plus s'en défaire. La jeune auteure-compositrice-interprète murmure un folk sombre, sobrement bercé par des violoncelles et des guitares légères. Aiguillée par Jesse Mac Cormack (ex-MAK), la chanteuse écrit en noir et blanc ses moments de mélancolie et de doute, sur des instrumentations en apesanteur. L'École nationale de la chanson a accouché d'une élève singulière, qu'il fera bon voir et entendre grandir sur un disque intégral.

Distinction: finaliste au Festival international de la chanson de Granby 2012

10 novembre, 22h, Divan Orange

LES GUERRES D'L'AMOUR

DISCO

Comme le nom du band le suggère, l'amour est au coeur de ce collectif ésotérique et éclaté issu du financement participatif. La troupe disco d'une douzaine de personnages truculents et turbulents, rassemblés autour du créateur et chanteur Maxime Bouchard, n'a d'autre but que de délier les jambes et de rapprocher les coeurs. Vaste entreprise, mais qu'il gère sans peine grâce à une bonne dose de glamour kitsch et d'autodérision. Les saxophones, les guitares et les synthétiseurs, dont on joue souvent en paire, s'invitent au party, rehaussant les rythmes dansants avec un cocktail de funk et d'électro. Sous une identité outrecuidante se cachent des musiciens de grand talent, qui tiennent leur promesse: répandre l'amour. Unisexe, leur premier disque, fera des petits...

7 novembre, 22h, Divan Orange

SAFIA NOLIN

FOLK

Deux. C'est le nombre de pièces qu'il aura fallu à Safia Nolin pour trouver illico une place dans notre portrait de famille. Faux, à elle seule, La laideur nous avait déjà convaincu. C'est peut-être le grain de la voix, la sagesse qui en émane. C'est peut-être les mots mélancoliques qui glissent dans un long soupir, qui nous emmènent «par le bras» et nous chavirent. C'est peut-être, en la voyant plus tard, la physionomie atypique, cette beauté trouble dans l'interprétation qui rappelle les lamentations d'un Antony Hegarty. Et dire que la musicienne autodidacte n'a que 22 ans. Le label Bonsound a mis le grappin sur la chanteuse de Québec, qui peut en outre compter sur de jeunes et vieux routiers comme Philippe Brault ou Rick Haworth. Sans doute le présage d'un album complet à venir, et nous serons parmi les premiers à tendre l'oreille.

Distinction: prix SOCAN au Festival international de la chanson de Granby

13 novembre, 20h, Club Soda

MAUVES

ROCK

Le quatuor rock de Limoilou gratte ses guitares depuis 2009, mais reste encore trop peu connu eu égard à ses qualités mélodiques. Ses nombreuses références à la culture populaire, des Beatles à Woody Allen en passant par William Burroughs, s'insèrent dans un rock intemporel et accrocheur. La dernière proposition en date, Le faux du soir, propose un voyage initiatique dans la pénombre montréalaise, au gré d'ambiances changeantes, parfois chargées, parfois planantes. La voix est accessoire, mais on décèle des textes imagés dont il faut s'imprégner davantage qu'en chercher le sens. Il ne manque presque rien, peut-être un peu de mordant, pour que la couleur nuancée de Mauves éclate au grand jour.

Distinction: finaliste dans la catégorie Album indie de l'année au GAMIQ 2014

L'ESTRADE

ÉLECTRO-POP

Les trois jeunes musiciens du groupe montréalais L'Estrade ne sont pas restés spectateurs bien longtemps. Porté par des influences que l'on devine puisées du côté de Radiohead, Karkwa ou encore Patrick Watson, le trio vise juste en titrant son premier EP Accalmie. La voix et le piano d'Émile Poulin, dont la livraison évoque parfois Philémon Cimon, apaisent comme une première neige d'automne. À ce noyau mélodique dépouillé se greffent des ambiances électros et des cordes saccadées, qui étoffent la proposition. Pour l'instant, cinq pièces font office de carte de visite, mais il y a fort à parier que L'Estrade saura attirer les offres et les foules avant longtemps. Dans l'attente que le groupe intègre les grandes ligues, l'écoute est confortable et le décor, envoûtant.

7 novembre, 22h, L'Esco

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer