Coup de coeur francophone: d'un océan à l'autre

Daniel Boucher... (Photo: Olivier Pontbriand, La Presse)

Agrandir

Daniel Boucher

Photo: Olivier Pontbriand, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Coup de coeur francophone

Arts

Coup de coeur francophone

Notre dossier sur l'événement Coup de coeur francophone. »

Daniel Lemay
La Presse

En formule concentrée à Montréal - 11 jours, 13 salles, 80 artistes et formations - ou en formule étalée dans tout le Canada - 175 spectacles dans 45 villes en novembre -, la 28e édition de Coup de coeur francophone promet son lot de «coups d'poing dans'face», de surprises et de découvertes.

Ou de redécouvertes comme ça pourrait être le cas avec Daniel Boucher, qui lancera le 11 novembre Toutte est temporaire, son premier CD en six ans, pour amorcer la tournée du même nom le lendemain au Club Soda, chef-lieu de Coup de coeur francophone dans le Quartier des spectacles. Hier au Lion d'or, grand QG de l'événement dans l'est, Boucher, très en voix, a interprété la chanson titre: Toutte est temporaire, l'hiver, la Vie/J'espère juste que la mort l'est aussi.

Au programme du 6 au 16 novembre, premières, lancements de disques et rentrées montréalaises, toutes attendues: Philippe Brach l'insoumis, Salomé Leclerc avec son nouveau CD 27 fois l'aurore, Antoine Corriveau, à voir absolument le 11 novembre au Lion d'or avec Sylvie Paquette, et une soirée concept-réunion avec Jonathan Painchaud: 40 ans de vie, 20 ans de bruit. Vingt ans de bruit, assez agréable par bouts, en incluant les sept avec Okoumé dont les anciens membres seront sur la scène du Soda le 14 novembre. Beau Plan B.

Concert pour la paix

Dans les spéciales horssérie, il faut mentionner par ailleurs le spectacle Coup de coeur pour la paix, pour lequel Judy Richards a monté une grosse affiche à l'occasion des 30 ans du regroupement Artistes pour la paix dont elle est vice-présidente.

Se produiront le 10 au Lion d'or: Daniel Lavoie, premier titulaire du titre Artiste pour la paix (1985), le ténor Marc Hervieux, la chanteuse Catherine Major et la danseuse Margie Gillis. Mme Richards, en grande forme hier, animera la soirée avec l'ex-Cowboy mais toujours fringant Domlebo.

«Michel Rivard a déjà dit: «La paix n'est pas à la mode, mais elle n'est jamais démodée.» À l'heure où le gouvernement veut encore envoyer des troupes à l'étranger, il faut, plus que jamais, se demander ce qu'on peut faire pour la paix», a rappelé Judy Richards hier, lors de la conférence de presse.

France Bernard, elle, propose Le choix des armes (le 13 à la Maison de la culture Maisonneuve), des chansons tirées des poèmes de Gilbert Langevin (1938-1995), inoubliable auteur de La voix que j'ai.

Aussi pacifistes mais plus drôles, Les Guerres d'l'amour le 7 novembre au Divan orange de la Main, qui s'ouvre à la scène émergente chaque soir à 22h.

Salome Leclerc, Antoine Corriveau, Loud Lary Ajust (dont... - image 2.0

Agrandir

Salome Leclerc, Antoine Corriveau, Loud Lary Ajust (dont son chanteur Lary Kidd) et Daniel Boucher seront de Coup de coeur francophone au mois de novembre.

Ailleurs au Canada

Coup de coeur francophone manquerait bien des cibles s'il ne visait pas aussi les coeurs de toute la francophonie canadienne. Ainsi, en novembre, Damien Robitaille fera une tournée de neuf villes, de Neguac, N.-B., à Yellowknife, dans les Territoires du Nord-Ouest. De la même façon, le «all-girl tour» des Soeurs Boulay et des Hay Babies (10 villes) commencera à Whitehorse, au Yukon, pour se terminer en Ontario, à Sudbury.

Par ailleurs, toujours en novembre, une vingtaine d'artistes participeront à l'un ou l'autre des 175 spectacles «en français» que Coup de coeurs coproduit avec des organismes culturels francophones dans 45 villes «d'un océan à l'autre». Peut-être la plus belle réalisation d'Alain Chartrand, infatigable promoteur de la francophonie chansonnière.

Oui, Coup de coeur reçoit aussi des Européens, entre autres le Français Albin de la Simone qui fera aussi un p'tit tour du Québec et le Belge Saule, lauréat du prix Rapsat-Lelièvre 2014.

Albin de la Simone vient d'Amiens dans la Somme mais, vite, vite: où se trouve Hay River?

______________________________________________________________________________

Programmation: coupdecoeur.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer