Électro Parade: danser à travers la ville

La Techno Parade de Paris est l'un des... (Photo Thomas Samson, archives Agence France-Presse)

Agrandir

La Techno Parade de Paris est l'un des événements européens qui ont inspiré l'Électro Parade de Montréal.

Photo Thomas Samson, archives Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alain Brunet
La Presse

Le festival électro-hip-hop MEG Montréal se repositionne le premier week-end de septembre et coiffe son festival d'une ambitieuse Électro Parade, coproduite avec evenko et présentée dans le cadre des célébrations du 375e anniversaire de Montréal.

La Street Parade de Zurich est l'un des événements européens... (Photo Christian Merz, archives Associated Press) - image 1.0

Agrandir

La Street Parade de Zurich est l'un des événements européens qui ont inspiré l'Électro Parade de Montréal.

Photo Christian Merz, archives Associated Press

« C'est un événement unique pour l'instant, mais nous souhaitons revenir l'an prochain, le même week-end. L'idée maîtresse est la suivante : on danse toute la journée, jusqu'à 3 h du matin », explique Mustapha Terki, patron de MEG Montréal et cofondateur de l'Électro Parade.

Le concept s'inspire de la Techno Parade de Paris ou de la Street Parade de Zurich, descendantes de feu la Love Parade allemande, qui a plusieurs fois dépassé le million de danseurs en affluence.

« En 2013, MEG Montréal était invité d'honneur à la Techno Parade de Paris, présentée en septembre depuis la fin des années 90, raconte Mustapha Terki. Nous occupions le premier camion avec des DJ et producteurs de Montréal. Il m'est alors venu l'idée d'organiser une parade du même type pour le 375e anniversaire de Montréal. J'ai proposé l'idée à Nick Farkas [vice-président concerts et événements d'evenko] et il n'a pas hésité à accepter. Nous avons alors proposé ensemble ce projet aux organisateurs du 375e, nous avons imaginé le parcours, la fête, et puis voilà. »

LE DÉROULEMENT

14 h : Rendez-vous au pied du mont Royal, avenue du Parc. Huit 18 roues et un plus petit camion y sont garés et diffusent de la musique gratuitement. Les participants sont invités à danser au pied des camions décorés pour l'occasion - qui ne sont toutefois pas des chars allégoriques.

Le premier véhicule sera celui de l'événement (EPM), suivi, dans le désordre, de ceux de MEG Montréal, d'Elevation/ÎleSoniq, d'Igloofest/Piknic Électronik, de Garorock (festival français tenu dans le sud-ouest de la France), d'I Love Neon (promoteur montréalais), de La vie Bud Light (commanditaire officiel) et d'Ancient Future & La Bacchanale (petit festival tenu les 8 et 9 septembre dans un hangar du Vieux-Port).

16 h : Chargés de leurs DJ et danseurs, les camions partent en direction du centre-ville. Ils roulent lentement sur l'avenue du Parc, puis dans la rue De Bleury jusqu'à la rue Sainte-Catherine, pour ensuite se rendre jusqu'à la place des Festivals.

18 h 30 : Le dernier camion arrive à la place des Festivals.

De 19 h à 23 h : Des spectacles gratuits sont donnés sur la grande scène de la place des Festivals : Prince Club (Québec), Agoria (France) et Paul Kalkbrenner (Allemagne) enchaînent les DJ sets.

De 23 h à 3 h : Un afterparty à prix modique (12 $) se tient au Métropolis (désormais rebaptisé M Telus). Au programme : DJ Maus, Clyde P et Kris Guilty.

La programmation des artistes sur les camions liés à MEG Montréal, à evenko et au commanditaire Bud Light, sans compter le spectacle de la place des Festivals et l'afterparty du Métropolis, a été conçue par Evelyne Côté, Nick Farkas et Mustapha Terki. Les autres camions ont été programmés par les organisations partenaires.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer