Fête de la musique de Tremblant: musique sans frontières

Angèle Dubeau a construit une programmation où se...

Agrandir

Angèle Dubeau a construit une programmation où se côtoient le classique, le jazz et la chanson à la Fête de la musique de Tremblant.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Angèle Dubeau a un critère bien précis quand elle met son chapeau de directrice artistique de la Fête de la musique de Tremblant. «Je carbure à la chair de poule. Quand une musique m'interpelle, je me dis qu'elle est bonne à partager», explique la violoniste responsable de la programmation de ce festival qui aura encore lieu le week-end de la fête du Travail.

Comme le veut la tradition, c'est à l'église de Saint-Jovite que s'amorcera cette 17e Fête de la musique par un concert tout Vivaldi, dont les Quatre Saisons, servi par les Violons du Roy, le vendredi 4 septembre à 20h. Puis, du samedi midi au lundi, 15h, les mélomanes se regrouperont autour des scènes du village piétonnier et du vieux Tremblant.

Le samedi à 20h, Michel Rivard donnera une représentation de son spectacle Roi de rien à la place Saint-Bernard. Angèle Dubeau viendra lui faire un «petit clin d'oeil» et Rivard lui rendra la politesse le lendemain soir sur la même scène où la violoniste se produira avec son ensemble La Pietà. Le pianiste de jazz Oliver Jones sera également de la partie.

«Mon ami Oliver Jones va faire un solo, puis nous allons jouer en duo The Angel and Mr. Jones, une composition qu'il m'a dédiée. Par la suite, Oliver va jouer avec La Pietà des pièces qu'on va choisir ensemble cette semaine. Avec Michel Rivard, on va jouer La valse de l'idiot, Un trou dans les nuages, Je voudrais voir la mer sur un arrangement pour cordes magnifique que j'ai déjà fait avec lui ainsi qu'Eleanor Rigby [des Beatles] qui avait été arrangé [par George Martin] pour un [double] quatuor à cordes à l'époque. Je retourne donc aux sources.»

Le samedi à midi, c'est nul autre que Jean Marchand, le Monsieur Musique de la série Unité 9, qui donnera un récital de piano. «Les gens qui pensent que Jean est un comédien qui joue un petit peu de piano vont être étonnés, dit son amie Angèle Dubeau. Jean, c'est la grosse pointure, un pianiste virtuose qui se prête très rarement à ce genre de récital qu'il a préparé spécialement pour la Fête de la musique.»

Parmi les artistes moins connus qu'Angèle Dubeau invite le public à découvrir, elle énumère le quatuor a capella QW4RTZ, l'ensemble de percussionnistes Sixtrum, le groupe de musique celtique Rosheen ainsi que le collectif Ayrad dont les pièces puisent joyeusement dans les musiques andalouse, berbère, rai, latine et reggae.

«La Fête de la musique, c'est de la musique sans frontières que j'ai toujours voulue accessible, tellement accessible que tout est gratuit, rappelle la directrice artistique. Et ce sont tous des artistes d'ici, ce dont je tire une grande fierté.»

_____________________________________________________________________________

La Fête de la musique du 4 au 7 septembre. Info: fetedelamusiquetremblant.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer