Festival Fringe d'Édimbourg: le Québec en Écosse

Jusqu'au 29, l'iconoclaste Cirque Alfonse présente à Édimbourg...

Agrandir

Jusqu'au 29, l'iconoclaste Cirque Alfonse présente à Édimbourg Barbu, son cabaret électro trad.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Christine Blais
La Presse

L'an dernier, le Fringe d'Édimbourg, plus important festival artistique du monde, a accueilli 933 troupes et artistes de 51 pays, qui ont donné 49 497 représentations des 3193 spectacles à l'affiche dans 299 salles! Cette année, jusqu'au 31 août, on pourra croiser à Édimbourg une trentaine d'artistes québécois invités par le Fringe. Et quelques autres accueillis par une dizaine d'autres festivals présentés dans la capitale de l'Écosse. Coup d'oeil sur nos représentants, si nombreux cette année que la Délégation générale du Québec à Londres a fait imprimer un dépliant, distribué sur place, pour marquer le coup!

Depuis quelques années, le Théâtre de la Manufacture, qui assure la direction artistique de La Licorne, entretient des liens privilégiés avec le Traverse Theatre d'Édimbourg. Cette année, le Traverse Theatre a demandé à huit dramaturges, dont le Québécois François Archambault, d'écrire pour le Fringe une pièce sur le thème «Tomorrow» (demain).

L'oeuvre de l'auteur du succès Tu te souviendras de moi sera présentée les 23 et 30 août, dans la série Traverse Breakfast Plays: c'est avec une viennoiserie et une tasse de thé à la main que les spectateurs assisteront à la mise en lecture (par des acteurs écossais) de The Walt Disney Project.

Car Archambault l'a écrite dans la langue de Sean Connery: normal, on est en 2058, et les trois activistes francophones qui viennent de kidnapper le corps de Walt Disney ont été assimilés! Oui, oui, c'est une comédie...

Buzz

Ces cinq Québécois - cinq excellents musiciens, cinq cuivres (plus un comédien) - ont décidé de revoir à leur manière les grands moments de la musique.

Le quintette Buzz présentera 23 fois son spectacle The History of Music au Fringe d'Édimbourg. Et cela, au New Town Theatre, considéré comme la plus belle des 300 salles du festival!

Le trompettiste Sylvain Lapointe dirige depuis 2002 le groupe composé de ses amis Frédéric Gagnon (trompette solo), Pascal Lafrenière (cor), Jason De Carufel (trombone) et Sylvain Arseneau (trombone basse).

C'est à Édimbourg qu'ils donneront la 500e représentation de leur spectacle phare, amalgame étonnant de virtuosité musicale et d'humour historique (!), couronné par de nombreux prix (Opus, Trille d'or, etc.) et présenté un peu partout dans le monde. Méchant Buzz à Édimbourg...

Jennifer Tremblay

L'écrivaine et éditrice Jennifer Tremblay entretient un rapport hors du commun avec le Fringe d'Édimbourg. La version anglaise de sa première pièce, La liste, lui a valu là-bas (comme partout!) plusieurs prix en 2012: un Scotsman Fringe First, un Herald Angel Award et même un trophée de la meilleure production remis par les critiques écossais.

Sa seconde pièce, Le carrousel? De nouveau le Scotsman Fringe First et une nomination au Flying Artichoke Award (prix fort convoité, car cet artichaut volant couronne le meilleur spectacle du Fringe).

Depuis, Jennifer Tremblay a publié La délivrance, troisième volet de ce qui est devenu une trilogie. Au Fringe, les trois pièces seront présentées en alternance, produites par Stellar Quines et interprétées par l'actrice Maureen Beattie. À noter: certaines représentations de la trilogie seront «traduites» en langage signé britannique.

Alfonse et les 7 doigts

Plus besoin de prouver que le Québec se démarque dans les arts circassiens! Cette année, deux de nos troupes de cirque les plus débridées sont du programme du Fringe d'Édimbourg.

Jusqu'au 31, les 7 doigts de la main y présentent de nouveau Traces - le célèbre spectacle de la compagnie y avait été accueilli une première fois, et à guichets fermés, en 2007.

Par ailleurs, jusqu'au 29, l'iconoclaste Cirque Alfonse y offre Barbu, son cabaret électro trad. Pour accueillir les diverses compagnies de cirque au programme, le Fringe a notamment érigé deux chapiteaux dans un tout nouveau «Circus Hub».

«C'est l'occasion pour Alfonse de lancer Barbu sur le marché international parce que tous les programmateurs de cabarets seront là-bas», a expliqué Vincent Messager, porte-parole d'Alfonse.

L'an dernier, le Fringe d'Édimbourg, plus... (PHOTO FRANCOIS ROY, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

PHOTO FRANCOIS ROY, LA PRESSE

Le patin libre

Le patin libre, compagnie de danse contemporaine en patins à glace, a fait sensation à Londres et envahit maintenant Édimbourg, plus exactement le Murrayfield Ice Rink. Son programme double Vertical Influences vient tout juste d'obtenir cinq étoiles et une critique dithyrambique dans l'influent magazine Edimburgh Festivals, la bible des festivaliers! 

Également du côté de la danse: la chorégraphe montréalaise Sarah Williams (avec la chorégraphie Dawns Ysbrydion) et le duo Susanna Hood et Scott Thomson, qui chante et danse sur des textes de la grande poète canadienne P.K. Page (née en Angleterre!). 

En théâtre, une autre formation devrait retenir l'attention: la troupe montréalaise Infinitheatre (28 ans cette année!) est au Fringe avec sa pièce Kafka's Ape, adaptation théâtrale férocement drôle de la nouvelle Rapport pour une académie de Kafka.

Autres festivals d'Édimbourg

Ce qu'on appelle le festival d'Édimbourg est un regroupement d'une dizaine de festivals dans la capitale de l'Écosse, tenus principalement en août. Si une majorité d'artistes québécois sont du Fringe, certains figurent dans la programmation d'autres festivals. À compter d'aujourd'hui, l'Edinburgh International Festival (arts de la scène) reçoit Robert Lepage, qui y présente son nouveau spectacle solo 887, de même que, le 28 août, le multi-instrumentiste d'Arcade Fire Richard Reed Parry, dont le Scottish Chamber Orchestra interprétera l'oeuvre Wave Movements. À l'Edinburgh Art Festival (arts visuels), Julie Favreau présente son installation She Century jusqu'à la fin du mois. L'Edinburgh International Book Festival (littérature) propose, lui, une soirée de poésie innue «venue de la toundra» avec notamment Joséphine Bacon le 31 août. Enfin, l'Edinburg Mela Festival (musique et danse du monde) a invité le sextuor Ayrad et la troupe La Otra Orilla, tous deux de Montréal.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer