11e Festival HTMlles: le futur femme

Futures, Past de Julie Matson... (Photo: tirée de Futures, Past de Julie Matson)

Agrandir

Futures, Past de Julie Matson

Photo: tirée de Futures, Past de Julie Matson

Mario Cloutier

Le 11e festival HTMlles commence aujourd'hui et se poursuit jusqu'au 15 novembre à Montréal. Une cinquantaine d'artistes d'Europe, d'Amérique et même d'Océanie y traitent de l'avenir d'un point de vue féministe.

Le futur alternatif, que ce soit l'afrofuturisme, le cyberféminisme, la science-fiction féministe ou les futurités queer, est inclusif, universel et souvent humoristique. Sous le thème Zéro Futur{e}, le programme de la biennale d'art médiatique et numérique comprend: conférences, expositions, performances, vidéos et ateliers. Voici un aperçu des activités.

ÉVÉNEMENTS D'OUVERTURE ET DE CLÔTURE

Une quinzaine d'artistes participent à la soirée d'ouverture qui a lieu dans trois galeries et un lieu extérieur au 4001, rue Berri. Une visite guidée aura lieu à partir de 18 h. Vidéo avec des enfants du quartier et performances au menu de cette soirée portes ouvertes. En clôture, le festival passe en mode plus sérieux en abordant en table ronde la pérennité des festivals. «C'est une question importante devant la baisse du financement public. Tous les gens intéressés par cette question sont les bienvenus», note la codirectrice d'HTMlles Sophie Le-Phat Ho.

EXPOSITIONS

Le festival compte sur une vingtaine de partenaires et plusieurs galeries participantes. En plus de la Néo-Zélandaise Lisa Reihanna qui est chez articule, Nadia Seboussi expose chez Skol, Marlène Renaud-B. à la Centrale Galerie Powerhouse, Jenny Lin au GIV, Christina Goestl chez Rats 9 et Linda Franke au Goethe Institut. Studio XX accueille, par ailleurs, des oeuvres de Mehreen Murtaza, Angela Gabereau, ainsi que le duo américain Lisa E. Harris et Alisha B. Wormsley.

PERFORMANCES

«L'idée même de notre festival transdisciplinaire est d'exposer un projet de futurisme féministe», rappelle Sophie Le-Phat Ho. En plus des performances de Raphaëlle Frigon, Valérie d. Walker, entre autres, l'un des événements clés, en ce sens, se déroulera jeudi prochain à Eastern Bloc. La Montréalaise Julie Matson «exposera» Futures, Past dans l'obscurité totale de la galerie. Suivront des créations un peu plus sonores : le Great International Audio Streaming Orchestra en provenance de Nantes, puis un opéra de sorcières tout à fait montréalaises. 

ATELIERS ET PROJECTIONS

Dimanche, l'atelier FemHackFest traitera de technologies et de partage des connaissances. Le 12 novembre, la soirée de courts métrages assemblés par Anne Golden, Mad Parade, permettra de voir des films de réalisatrices de Rome, Vienne, Londres et Montréal. Le 15 novembre, au centre Skol, la journée Eros Frankenstein proposera oeuvres et lectures publiques évoquant un nouveau féminisme.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer