Fête de la musique de Tremblant: pour toutes les musiques

Angèle Dubeau a présenté la programmation de la... (Photo: André Pichette, La Presse)

Agrandir

Angèle Dubeau a présenté la programmation de la 16e édition de sa Fête de la musique, prévue à Mont-Tremblant à la fin du mois.

Photo: André Pichette, La Presse

Caroline Rodgers
La Presse

Angèle Dubeau est heureuse de le dire: la 16e édition de sa Fête de la musique, qui aura lieu à Tremblant du 29 août au 1er septembre, aura lieu sous le signe de la santé, retrouvée depuis maintenant un an pour la violoniste. Comme toujours, la programmation du festival est très éclectique, avec une cinquantaine d'événements gratuits où classique, jazz, musique du monde et musique traditionnelle font bon ménage.

«Ce qui caractérise notre événement, c'est que c'est la fête de toutes les musiques. Maintenant, on pratique de plus en plus le mélange des genres, mais quand j'ai lancé le festival il y a 16 ans, nous étions les seuls au Canada à faire cela. Jean-Sébastien Bach ne côtoyait pas le jazz dans un festival à l'époque. Cette formule qui nous distingue est restée.»

Tous les concerts du festival, ou presque, ont lieu à l'extérieur, dans le village touristique de Tremblant, et sont gratuits. Le concert d'ouverture avec Natalie Choquette, qui présente son nouveau spectacle Diva by Night, se déroulera à l'église de Saint-Jovite. Parmi les autres musiciens invités en classique, on retrouve le flûtiste à bec Vincent Lauzer, le claveciniste Luc Beauséjour et le quintette à vent Pentaèdre.

«Pour mon propre concert, j'ai décidé d'inviter des amis de longue date: Daniel Taylor et Alain Lefèvre, dit Angèle Dubeau. Alain et moi, on a étudié ensemble au conservatoire, mais on n'a pas eu l'occasion de jouer ensemble en public. On va jouer du Brahms et des compositions d'Alain, avec la Pietà.»

Le festival réserve toujours une place aux musiciens de la relève. Cette année, celle-ci porte notamment les noms de Kerson Leong, violoniste, et de Karin Kei Nagano, pianiste. Cette dernière est la fille de Kent Nagano et de la pianiste Mari Kodama.

Autre principe de base de la violoniste: n'inviter que des artistes canadiens.

«Les musiciens d'ici sont souvent plus reconnus à l'étranger que chez nous et je suis fière de leur donner cette tribune. Il y a tellement de talent chez nous que ce n'est pas difficile de trouver des artistes d'ici pour présenter notre programmation, année après année.»

Ariane Moffatt

Du côté populaire, la principale tête d'affiche est Ariane Moffat. «Ariane est habituellement entourée de plusieurs musiciens. Cette fois, elle sera seule au piano. Je pense que la scène où elle va chanter se prête tout à fait à cette intimité.»

Parmi les autres invités, mentionnons la présence du groupe de musique cubaine Habana Café, de l'ensemble de musique berbère montréalais Berbanya et de l'ensemble de chanteurs gospel Praise and Worship Crew.

En marge du lancement de la programmation, hier, Mario Labbé, président d'Analekta, a révélé que Blanc, le dernier disque d'Angèle Dubeau, avait déjà franchi le cap des 25 000 exemplaires vendus au Canada et environ 8000 à l'étranger depuis sa sortie en février. Ces ventes sont plus élevées, à période de temps égale, que celles de Silence on joue!, l'album précédent, qui cumule maintenant 50 000 exemplaires vendus. Angèle Dubeau a vendu plus de 600 000 albums en carrière, selon Mario Labbé.




la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer