Table ronde: un auteur est un lecteur

Claudia Larochelle... (Photo: fournie par ARTV)

Agrandir

Claudia Larochelle

Photo: fournie par ARTV

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Parmi les multiples activités dont Claudia Larochelle a la responsabilité au Salon du livre cette année, il y aura une table ronde sur le thème La bibliothèque des écrivains, en compagnie des invités d'honneur Denise Desautels, Max Lobe, Marie-Jean Vinciguerra et Katherine Pancol. C'est un sujet qui passionne l'animatrice de l'émission Lire à ARTV qui, depuis longtemps, interroge les auteurs sur leurs influences. «Je suis vraiment persuadée que les lectures forgent l'écrivain, dit-elle. Les premiers textes qu'on écrit sont souvent directement inspirés de ce qu'on a lu et de ce qu'on a aimé. Pour moi, ce n'est pas concevable, un écrivain qui ne lit pas! C'est souvent l'amour de la lecture qui donne envie d'écrire, c'est ça qui est le propulseur.»

Une enquête en profondeur pourrait probablement cerner les familles d'écrivains selon les inspirations. Toujours est-il que Claudia Larochelle a pu remarquer, au fil des ans, que plusieurs maîtres à penser sont fréquemment cités. «C'est frappant, mais Romain Gary est souvent repris en exemple. Proust aussi. Les écrivains font référence aussi aux livres de conseils écrits par des écrivains, par exemple Journal d'un écrivain en pyjama de Dany Laferrière, ceux de Stephen King, Joyce Carol Oates, Doris Lessing, Marguerite Duras...»

L'animatrice, elle-même auteure (elle a publié Les bonnes filles plantent des fleurs au printemps chez Leméac en 2011), et en pleine rédaction d'un prochain livre ces temps-ci, a ses propres influences, bien sûr. «En ce qui me concerne, c'est beaucoup Annie Ernaux qui est entrée dans ma vie, d'une manière bien anodine, dans un cours donné par Martine Delvaux. Je dirais que dans son corpus, il y a beaucoup d'écrivains qui sont restés dans ma vie. En lisant Ernaux, je me suis dit «On peut écrire comme ça, on peut réfléchir comme ça» et ç'a été une super belle rencontre. Il y a aussi Françoise Sagan et Marie Cardinal, des lectures auxquelles je reviens, mais Annie Ernaux, je suis tout ce qu'elle fait.»

Qui de mieux qu'une lectrice-écrivaine pour en interroger d'autres?

___________________________________________________________________________

La bibliothèque des auteurs, samedi à 14h30, à l'Espace Archambault.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer