Les lectures de Phoebe Greenberg

Phoebe Greenberg, directrice et fondatrice du Centre Phi,... (PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE)

Agrandir

Phoebe Greenberg, directrice et fondatrice du Centre Phi, est une lectrice assidue. « La lecture occupe une grande place dans ma vie et j'aime partager mes livres avec les autres », dit-elle.

PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une série dans laquelle des personnalités nous parlent de leurs lectures estivales. Cette semaine, Phoebe Greenberg, directrice et fondatrice du Centre Phi et de DHC/ART Fondation pour l'art contemporain.

COMMENT CHOISISSEZ-VOUS VOS LECTURES D'ÉTÉ ?

Tout dépend de mes intérêts. En ce qui concerne la biographie de Marina Abramović, j'attendais sa sortie car j'aime beaucoup cette artiste. Pour le livre sur Jacques Lecoq, c'est plus personnel : j'ai fait son école il y a 30 ans environ et cela a été très important pour moi. En plus, je connais très bien la famille et j'étais là au lancement du livre. Cette lecture va sûrement m'amener à revisiter mes souvenirs. Je travaille beaucoup en art contemporain et en réalité virtuelle, je suis au croisement de la culture et de la technologie. Mes expériences essentielles de la création sont venues de cette école. Quant au livre sur Bob Wilson, je l'ai choisi parce que mon fils est stagiaire avec lui à New York. Je voulais pouvoir revisiter le travail de Wilson et réfléchir à l'expérience de mon fils.

LECTURES SÉRIEUSES OU LÉGÈRES ?

Plus jeune, je lisais à droite, à gauche, je regardais la liste des meilleurs vendeurs du New York Times pour voir quels thèmes m'inspiraient. Moins maintenant. Je suis à un âge et dans un état d'esprit où je réfléchis à la manière de faire avancer les idées qui se présentent ici, au Centre PHI. Sinon, j'aime beaucoup les autobiographies, les gens qui racontent leur histoire, je trouve ça passionnant.

À QUEL MOMENT DE LA JOURNÉE LISEZ-VOUS EN VACANCES ?

Je lis presque tout le temps. Je lis en voyage et si je passe mes vacances à la Barbade, je lis sur la plage. La lecture occupe une grande place dans ma vie et j'aime partager mes livres avec les autres. Au centre, j'ai installé une bibliothèque dans l'espace commun et j'invite mes employés à emprunter des livres, à regarder les images des catalogues d'art que je reçois. J'ai une très grande collection de livres que j'avais entreposée et que je ressors tranquillement des boîtes pour en faire profiter les autres.

LISEUSE OU LIVRES PAPIER ?

J'aime beaucoup le papier, j'aime le côté tactile et c'est plus pratique dans le sable.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer