Le rock triomphe sur la pop aux Grammy

  • Jack White en action (Photo Reuters)

    Plein écran

    Jack White en action

    Photo Reuters

  • 1 / 23
  • Nate Ruess et Fun recevant le trophée dans la catégorie Chanson de l'année (Photo Reuters)

    Plein écran

    Nate Ruess et Fun recevant le trophée dans la catégorie Chanson de l'année

    Photo Reuters

  • 2 / 23
  • Faith Hill et Tim McGraw présentent la récompense pour la chanson de l'année. (Photo AP)

    Plein écran

    Faith Hill et Tim McGraw présentent la récompense pour la chanson de l'année.

    Photo AP

  • 3 / 23
  • Carrie Underwood (Photo AP)

    Plein écran

    Carrie Underwood

    Photo AP

  • 4 / 23
  • The Lumineers (Photo Reuters)

    Plein écran

    The Lumineers

    Photo Reuters

  • 5 / 23
  • Wiz Khalifa et Miguel (Photo AP)

    Plein écran

    Wiz Khalifa et Miguel

    Photo AP

  • 6 / 23
  • Ziggy Marley et Bruno Mars rendent un hommage à Bob Marley. (Photo Reuters)

    Plein écran

    Ziggy Marley et Bruno Mars rendent un hommage à Bob Marley.

    Photo Reuters

  • 7 / 23
  • Ziggy Marley et Rihanna (Photo Reuters)

    Plein écran

    Ziggy Marley et Rihanna

    Photo Reuters

  • 8 / 23
  • Rihanna (Photo Reuters)

    Plein écran

    Rihanna

    Photo Reuters

  • 9 / 23
  • Beyonce, depuis les coulisses (Photo Reuters)

    Plein écran

    Beyonce, depuis les coulisses

    Photo Reuters

  • 10 / 23
  • Kelly Rowland, tirée sur scène. (Photo Reuters)

    Plein écran

    Kelly Rowland, tirée sur scène.

    Photo Reuters

  • 11 / 23
  • Dan Auerbach et les Black Keys (Photo Reuters)

    Plein écran

    Dan Auerbach et les Black Keys

    Photo Reuters

  • 12 / 23
  • Adele pose avec son trophée (Photo AP)

    Plein écran

    Adele pose avec son trophée

    Photo AP

  • 13 / 23
  • Rihanna félicite Solange Knowles (Photo Reuters)

    Plein écran

    Rihanna félicite Solange Knowles

    Photo Reuters

  • 14 / 23
  • Jay-Z, Frank Ocean et The-Dream recevant leur trophée (Photo Reuters)

    Plein écran

    Jay-Z, Frank Ocean et The-Dream recevant leur trophée

    Photo Reuters

  • 15 / 23
  • Rihanna (Photo Reuters)

    Plein écran

    Rihanna

    Photo Reuters

  • 16 / 23
  • Alicia Keys (Photo Reuters)

    Plein écran

    Alicia Keys

    Photo Reuters

  • 17 / 23
  • Wiz Khalifa et Miguel (Photo Reuters)

    Plein écran

    Wiz Khalifa et Miguel

    Photo Reuters

  • 18 / 23
  • Kelly Clarkson reçoit son trophée (Photo Reuters)

    Plein écran

    Kelly Clarkson reçoit son trophée

    Photo Reuters

  • 19 / 23
  • Kelly Rowland et Nas (Photo Reuters)

    Plein écran

    Kelly Rowland et Nas

    Photo Reuters

  • 20 / 23
  • Marcus Mumford de Mumford and Sons (Photo Reuters)

    Plein écran

    Marcus Mumford de Mumford and Sons

    Photo Reuters

  • 21 / 23
  • LL Cool J durant l'ouverture de la soirée (Photo AFP)

    Plein écran

    LL Cool J durant l'ouverture de la soirée

    Photo AFP

  • 22 / 23
  • La robe lumineuse de Carrie Underwood n'a laissé personne insensible (Photo Reuters)

    Plein écran

    La robe lumineuse de Carrie Underwood n'a laissé personne insensible

    Photo Reuters

  • 23 / 23

Partager

Dossiers >

Grammy 2013

Arts

Grammy 2013

Notre dossier sur les Grammy 2013. »

Il a fallu attendre jusqu'à la dernière minute du gala pour savoir si le rock ou la pop allait triompher. Une victoire de The Black Keys? De Fun? Grâce au groupe Mumford & Sons qui a remporté le dernier Grammy de l'album de l'année: c'est finalement coulé dans le folk-rock!

The Black Keys a néanmoins triomphé dans les catégories rock en remportant les prix des meilleurs albums, chanson et performance pour El Camino et Lonely Boy (en plus de Dan Auerbach qui fut sacré réalisateur de l'année).

Fun. s'est mérité le Grammy du meilleur nouvel artiste et celui de la meilleure chanson avec son hymne à la jeunesse We Are Young (featuring Janelle Monáe). Pour les potins, sachez que le guitariste du groupe, Jack Antonoff, a reçu une chaude accolade de sa populaire copine Lena Dunham, la créatrice et vedette de la série Girls.

Le trophée du meilleur album alternatif est allé à Gotye pour Making Mirrors. C'était écrit dans les étoiles: le chanteur australo-belge a aussi raflé ceux du meilleur enregistrement et de la performance d'un duo/groupe de l'année pour son tube viral Somebody That I Used to Know (featuring Kimbra).

Nommé plusieurs fois, le rappeur Frank Ocean s'est consolé avec le prix du meilleur album urbain contemporain, alors que son collègue torontois Drake a donné un trophée au Canada avec celui du meilleur album rap.

Quant à Kelly Clarkson, elle peut se vanter d'avoir remporté le Grammy du meilleur album pop (vocal) devant Fun.

Lent départ

Dans une interprétation froide et sans conviction, Taylor Swift a lancé la remise de prix avec son tube We Are Ever Getting Back Together, planté dans un univers de cirque.

L'animateur LL Cool J a ensuite raconté que feu Michael Jackson était son souvenir le plus inspirant des Grammy. Dans l'ensemble, ses interventions étaient sans saveur et beaucoup trop axées sur les commentaires qu'il lisait en coulisse sur les réseaux sociaux.

La chanteuse Rihanna a par ailleurs beaucoup fait jaser sur Twitter en étant assise aux côtés de Chris Brown, qui lui avait fait rater le gala en 2009 après l'avoir agressée physiquement.

Autre sujet chaud de la soirée: «le mémo» envoyé aux artistes par les organisateurs des Grammy pour les prier de ne pas montrer trop de peau. «Comme vous pouvez voir, j'ai respecté le mémo», a lancé Jennifer Lopez, qui portait une robe noire qui dévoilait presque toute sa jambe droite. «Tu as inspiré le mémo», lui a ensuite rétorqué Pitbull, qui remettait un prix avec la bombe latine.

Il a fallu une bonne heure avant que le gala prenne un rythme excitant. Comme chaque année, il y avait trop de numéros quelconques pour le nombre de prix remis. Une mention tout de même spéciale à la présence insoupçonnée de Johnny Depp qui a présenté la performance de Mumford & Sons.

Présenté par Ellen Degeneres et Beyoncé, le numéro de la soirée va à Justin Timberlake en tuxedo dans un décor rétro fifties pour le premier extrait de son nouvel album, Suit And Tie. Cerise sur le sundae: Jay-Z s'est levé de son banc dans la foule avec un micro pour venir le rejoindre sur scène. Le public a aussi eu à un nouveau single soul à la Marvin Gaye où Timberlake a exploité avec brio tout le potentiel de ses cordes vocales.

Aussi mémorable: la prestation de The Black Keys avec Dr John au piano. Bonne idée de servir la chanson blues-rock Lonely Boy avec un orchestre jazz de cuivres!

Le numéro de Sting et Bruno Mars, rejoints sur scène avec Rihanna et Ziggy Marley, était aussi entraînant et à la hauteur des attentes.

Dans les coups bas, il faut citer Katy Perry qui lance ironiquement à la blague qu'elle a une ligne de mascara à son nom. «Prends ça Bon Iver». («Take That Bon Iver»).

En rafale

Parmi les autres gagnants de la soirée, citons Zac Brown Band (meilleur album country), Skrillex (meilleur album électronique/dance), Miguel Pimentel (meilleure chanson R&B avec Adorn), Usher (meilleure performance R&B pour Climax), ainsi que Jay-Z et Kanye West (meilleure performance rock pour Niggas in Paris).

Les grands gagnants

Album de l'année: Babel, Mumford & Sons

Enregistrement de l'année: Somebody That I Used To Know, Gotye (featuring Kimbra)

Chanson de l'année: We Are Young, Fun. (featuring Janelle Monáe)

Meilleur nouvel artiste: Fun.

Meilleur album pop: Stronger, Kelly Clarkson

Meilleur album alternatif: Making Mirrors, Gotye

Meilleur album rock: El Camino, The Black Keys

Meilleur album rap:Take Care, Drake

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer