Juste pour rire: François Pérusse à l'honneur

L'animateur et directeur artistique Stéphan Bureau (à gauche),... (PHOTO FRANCOIS ROY, LA PRESSE)

Agrandir

L'animateur et directeur artistique Stéphan Bureau (à gauche), qui a consacré son gala hommage de l'an dernier à Gilles Latulippe, avoue avoir François Pérusse (à droite) dans sa ligne de mire «depuis trois ou quatre ans».

PHOTO FRANCOIS ROY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Juste pour rire
Juste pour rire

Nos articles sur le Festival Juste pour rire. »

Le festival Juste pour rire a choisi de consacrer son gala hommage à l'humoriste et musicien François Pérusse. Le «bien cuit» réservé au créateur des 2 minutes du peuple, qui fêtera cette année ses 25 ans de carrière, sera bien sûr animé par Stéphan Bureau. Le gala aura lieu le 20 juillet prochain.

L'animateur et directeur artistique, qui a consacré son gala hommage de l'an dernier à Gilles Latulippe, avoue avoir François Pérusse dans sa ligne de mire «depuis trois ou quatre ans». «Il fallait trouver le moyen d'adapter l'humour de François sur scène, précise Stéphan Bureau. On a voulu se donner du temps...»

La conception du spectacle est encore embryonnaire, mais les créateurs, parmi lesquels le script-éditeur Simon Cohen, ont déjà quelques idées pour transposer sur scène l'oeuvre audio foisonnante de François Pérusse. On n'en saura pas plus pour l'instant, outre que «les calembours» de Pérusse auront une place centrale...

«Il y a peu ou pas de créateurs qui ont eu une influence aussi généralement acceptée chez les humoristes que François, affirme Stéphan Bureau. Claude Meunier et les RBO ont aussi eu cet ascendant-là, mais François fait partie de ces gens qui ont vraiment marqué 90% des humoristes qui aujourd'hui cartonnent.»

«J'étais incrédule»

Le principal intéressé dit avoir été «cogné» en apprenant que JPR voulait lui consacrer un gala. «J'ai fait la joke à Stéphan: "Je ne savais pas que j'étais malade..." Sérieusement, j'étais incrédule parce que je ne suis pas un gars de scène. Depuis le début de ma carrière, j'ai été derrière le rideau.»

Peu de gens en effet connaissent l'homme derrière les neuf Albums du peuple, qui continue de créer ses 2 minutes pour le réseau NRJ, qui a créé le dessin animé Pérusse Cité à Radio-Canada il y a deux ans, en plus de faire des parodies audiovisuelles hilarantes de L'antichambre sur la chaîne RDS - dans La tite chambre.

François Pérusse ne saura rien du contenu de ce gala, mais que souhaite-t-il voir ou entendre?

«J'aimerais voir un sketch avec des portes qui s'ouvrent et qui se referment, répond-il. Comme dans plusieurs de mes sketches. Non, mais, j'ai juste hâte de m'asseoir et d'être surpris. Je ne veux pas te mettre de pression, dit-il en se tournant vers Stéphan Bureau, mais vous avez pas le droit de vous casser la gueule!»

Fidèle à la radio

Malgré ses projets télé et web, François Pérusse est resté fidèle à la radio qui l'a fait naître. «C'est le médium qui m'a le plus impressionné quand j'étais petit, confie-t-il. J'ai toujours été impressionné de ne pas voir. Tout avait l'air grandiose. Dans l'audio, on se fait des images, on se crée tout un monde. J'ai toujours aimé ça.»

C'est avec le JourNul qu'il est sorti des ondes radio pour faire ses premiers pas à la télé, à la fin des années 90. Un projet qui est né à la suite de l'appel d'un certain... Stéphan Bureau.

«Une des premières choses que j'ai faites en arrivant au Téléjournal, rappelle l'ex-journaliste-vedette de Radio-Canada, c'était d'appeler François pour qu'il fasse partie de l'équipe. Son JourNul a été créé pour le Téléjournal. Le projet visait à mettre de la chair sur ses voix, mais il a été refusé par la direction à la dernière minute. Il a finalement été diffusé à TVA...»

Outre ses projets radiophoniques à NRJ et ses nombreux doublages, François Pérusse prépare une nouvelle série comique pour Radio-Canada, «avec de vrais acteurs». «Les dessins animés, ça prend du temps et c'est coûteux, explique-t-il, donc on m'a demandé d'y aller avec du vrai monde! C'est embryonnaire, mais je travaille là-dessus en ce moment.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer