Cité Mémoire transposée à Paris

Depuis trois ans, les tableaux de Cité Mémoire illuminent... (Photo Edouard Plante-Fréchette, Archives La Presse)

Agrandir

Depuis trois ans, les tableaux de Cité Mémoire illuminent certains lieux de Montréal.

Photo Edouard Plante-Fréchette, Archives La Presse

Mario Girard
La Presse

Les concepteurs québécois de Cité Mémoire, cette allégorie historique en plusieurs tableaux projetés dans le Vieux-Montréal, transportent leur créativité et leur savoir-faire à Paris. Depuis quelques mois, le concepteur Michel Lemieux et le producteur Martin Laviolette travaillent avec le romancier Alexandre Jardin à élaborer une série de tableaux qui seront offerts au public parisien à compter de 2021.

Cette grande aventure qui s'offre aux concepteurs de Cité Mémoire a commencé l'été dernier, au moment où Alexandre Jardin, le plus québécois des auteurs français, est venu faire une visite à Montréal. Après avoir aperçu du coin de l'oeil certains tableaux, il a demandé de rencontrer les créateurs.

«Je lui ai fait voir l'ensemble des tableaux, raconte Michel Lemieux. Au bout de deux ou trois, il était complètement subjugué. Mais c'est après avoir vu le grand tableau présenté sur le Champ-de-Mars qu'il a carrément viré sur le top.»

L'auteur à succès s'est empressée d'écrire sur sa page Facebook tout le bien qu'il pensait de ce concept. 

«À Montréal, avec Cité Mémoire, le passé sort des murs, ruisselle sur les sols, jaillit des ruelles. Les rivières indiennes coulent sur les pavés. Les gratte-ciel défoncent le ciel d'été. Le monde réel est repoétisé. Hier ne déserte plus la rue. Un nouveau langage s'invente. L'émotion gagne.»

Au bout de quelques semaines, Alexandre Jardin a fait parvenir à Michel Lemieux un synopsis contenant 24 tableaux. «Il m'appelait de son scooter, complètement exalté, pour me dire qu'il regardait Paris uniquement dans cette optique», dit Michel Lemieux.

Quelques rencontres de travail ont eu lieu au cours des derniers mois entre Alexandre Jardin, Michel Lemieux, Martin Laviolette et plusieurs intervenants français qui seront impliqués dans ce projet de grande envergure. Victor Pilon, co-concepteur de Cité Mémoire à Montréal, ne prendra pas part à l'édition parisienne.

«J'ai fait le tour de Paris en février dernier avec Alexandre, assis derrière lui sur son scooter, raconte Michel Lemieux. J'ai eu frette en hostie, mais on était en feu tous les deux. On brainstormait à chaque feu rouge.»

Le co-concepteur de Cité Mémoire, Michel Lemieux, transposera... (PHOTO BERNARD BRAULT, archives LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Le co-concepteur de Cité Mémoire, Michel Lemieux, transposera le concept à Paris.

PHOTO BERNARD BRAULT, archives LA PRESSE

La richesse de l'histoire de Paris

La maire Anne Hildago a vu quelques tableaux de Cité Mémoire lors de sa visite dans la métropole, l'été dernier, dans le cadre du 375e anniversaire de Montréal. Elle est vivement intéressée par un tel projet dans sa ville. «Nous en sommes à l'étape du montage financier, précise Michel Lemieux. Il y a énormément d'engouement jusqu'à maintenant.»

La production des 25 tableaux de Montréal a coûté près de 20 millions de dollars. La complexité des projections à Paris fait en sorte que la version française devrait coûter plus cher.

Le lancement de Cité Mémoire-Paris est prévu en 2021, soit trois ans avant que la Ville Lumière n'accueille les Jeux olympiques de 2024. «[Pendant la période des Jeux], on a eu comme idée folle d'intégrer chaque soir dans certains tableaux les grands champions du jour, dit Michel Lemieux. Par exemple, dans un tableau où l'on voit un marathonien français des années 20, on pourrait ajouter un coureur français qui a gagné une médaille dans la journée.»

Alexandre Jardin a déjà déterminé la plupart des grands thèmes qui feront l'objet d'un tableau. On peut évidemment présumer que la Révolution française, l'Occupation et les nombreux attentats qui ont frappé Paris feront partie des sujets illustrés.

«C'est un peuple qui a beaucoup de stigmates, dit Michel Lemieux. Mais Alexandre n'a pas l'intention d'imaginer des tableaux sombres. Si à Montréal le thème de la fierté reliait tous les tableaux, celui du courage réunira ceux de Paris.»

Après avoir eu un coup de coeur pour... (Photo Patrick Sanfaçon, Archives La Presse) - image 3.0

Agrandir

Après avoir eu un coup de coeur pour le concept montréalais, l'auteur Alexandre Jardin a voulu en faire une version parisienne. Il a déjà déterminé la plupart des grands thèmes qui feront l'objet d'un tableau.

Photo Patrick Sanfaçon, Archives La Presse

Alexandre Jardin porte le projet

Le rôle que jouera Alexandre Jardin dans ce projet est similaire à celui qu'a joué (et continue de jouer) le dramaturge Michel Marc Bouchard dans la version montréalaise de Cité Mémoire. «Ce qui est fascinant, c'est que Michel Marc a apporté une vision théâtrale au concept, dit Michel Lemieux. Alexandre arrive avec une vision de romancier. Il est vraiment le porte-étendard de ce projet à Paris.»

Michel Lemieux n'a que des éloges à faire au sujet de l'auteur du Zèbre. «Il y a des gens dans la vie qui te font sentir idiot, dit-il. Et puis, il y a ceux qui te font sentir intelligent, créatif. Alexandre fait partie de ceux-là. En sa compagnie, j'ai l'impression d'être un meilleur humain.»

Cité Mémoire en est à sa troisième année à Montréal. Vingt et un tableaux sont présentés dans le Vieux-Montréal (la bande sonore peut être entendue grâce à une application) et trois à l'hôtel Le Reine Elizabeth. Finalement, un grand tableau, avec une bande-son ambiante, est projeté tous les soirs sur le mur du palais de justice qui donne sur le Champ-de-Mars.

À ce jour, plus de 200 000 personnes ont téléchargé l'application de Cité Mémoire. «Mais nous savons que des centaines de milliers d'autres personnes ont vu les projections sans le son», dit Michel Lemieux.

Les tableaux du Reine Elizabeth ont donné l'idée à certains de commander des tableaux pour des lieux emblématiques de Montréal. Martin Laviolette et Michel Lemieux en sont à finaliser les ententes. Ces tableaux devraient voir le jour au cours des prochains mois.

L'équipe de Cité Mémoire est également en pourparlers avec d'autres instances en France afin de développer d'importants projets artistiques.




la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer