Une exposition de cadavres humains s'ouvre sans controverse

Le conservateur des expériences et des expositions du... (Photo La Presse canadienne)

Agrandir

Le conservateur des expériences et des expositions du musée, Jeff Gray, a déclaré qu'il s'attendait à une certaine controverse à propos de l'exposition Body Worlds RX au Musée d'histoire naturelle de la Nouvelle-Écosse mais qu'il a plutôt observé du soutien et de l'intérêt.

Photo La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Halifax

Une exposition de cadavres humains plastinés, qui a déjà suscité la controverse ailleurs, est maintenant à l'affiche du Musée d'histoire naturelle de la Nouvelle-Écosse.

Le conservateur des expériences et des expositions du musée, Jeff Gray, a déclaré qu'il s'attendait à une certaine controverse à propos de l'exposition Body Worlds RX, mais qu'il a plutôt observé du soutien et de l'intérêt.

L'exposition présentera jusqu'au 22 avril des cadavres plastinés, une technique complexe qui élimine les fluides des corps et les remplace par des plastiques qui durcissent.

Les spécimens exposés offrent une fenêtre unique sur le monde de la biologie et de la physiologie humaines, y compris les organes, les muscles, le système nerveux et les structures squelettiques.

M. Gray a expliqué que la nouvelle exposition à échelle réduite, la première du genre dans la région, mettait l'accent sur une vie saine et des modes de vie sains et utilisait des corps plastinés pour éduquer les gens sur la santé humaine.

L'Église catholique romaine, qui a déjà soulevé des questions morales sur ces expositions, a choisi de garder le silence sur celle qui est présentée à Halifax.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer