Décès de l'artiste mexicain José Luis Cuevas

José Luis Cuevas en mars dernier.... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

José Luis Cuevas en mars dernier.

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Mexico

L'artiste plasticien mexicain José Luis Cuevas, une des figures de la «génération de la rupture» apparue en opposition au mouvement du muralisme, est décédé lundi à Mexico, a annoncé le gouvernement.

«Artiste du Mexique et du monde, José Luis Cuevas sera toujours dans les mémoires comme un synonyme de liberté, de création et d'universalité. Qu'il repose en paix», a déclaré sur son compte Twitter le président mexicain Enrique Peña Nieto.

Cuevas, dont l'état de santé s'était détérioré dernièrement, est mort à l'âge de 83 ans dans un établissement privé. Les autorités n'ont pas précisé la cause de son décès.

«Il a été un homme irrévérencieux, mais un grand artiste, un grand dessinateur», a déclaré sur une radio locale, Radio Formula, la secrétaire à la Culture Maria Cristina Garcia, dans une référence au caractère parfois excentrique de Cuevas.

Selon sa page web, l'artiste était né le 26 février 1934 à Mexico, mais sa famille assurait que la vraie date était 1931 et qu'il se rajeunissait par crainte de la vieillesse.

«Aujourd'hui j'aimerais avoir dix ans de moins pour arrêter de penser à la mort, dont j'ai terriblement peur», avait déclaré Cuevas dans une entrevue à l'AFP en 1995. «Je veux vivre jusqu'à 120 ans, mais je reconnais que j'aimerais être immortel», avait-il dit.

José Luis Cuevas a été la principale figure du courant qui s'est rebellé contre le muralisme mexicain, ce mouvement aux thématiques nationalistes de la première moitié du XXe siècle illustré par des artistes comme Diego Rivera.

Il avait fait sa première exposition individuelle en 1959 dans une galerie de Buenos Aires, ville où il avait fait la connaissance de l'écrivain argentin José Luis Borges, avec lequel une grande amitié s'était créée.

L'année suivante, il exposait à la galerie Herbert de New York, où il était reconnu par un critique du New York Times comme «un des grands dessinateurs du monde».

Cuevas a notamment peint au cours de sa vie plusieurs dizaines d'autoportraits.

Il y a 25 ans un musée qui porte son nom avait été inauguré au Mexique. En 1991, Cuevas avait été fait chevalier des Arts et lettres par la France.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer