Des siècles d'érotisme aux enchères à Londres

Ophelia de Sarah Bernhardt est estimé price entre... (PHOTO AFP)

Agrandir

Ophelia de Sarah Bernhardt est estimé price entre 50 000 et 70 000 livres (82 000 $ et 115 000 $).

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Londres

Des meubles phalliques, des sculptures romaines osées et des photos explicites: Sotheby's expose plusieurs siècles d'érotisme à Londres avant une vente aux enchères jeudi.

L'exposition Erotic: Passion & Desire, qui ouvre samedi, rassemble plus de 150 objets explorant la sexualité à travers les âges et les continents.

«Nombre d'entre eux représentent le corps humain, certains de manière plus explicite que d'autres. Il s'agit d'un sujet qui est resté présent tout au long de l'histoire», explique à l'AFP le directeur des ventes de Sotheby's, Constantine Frangos.

La vente devrait rapporter jusqu'à 5 millions de livres, et inclura notamment un extravagant lit en acajou surmonté d'une femme nue.

Le lit de la Païva a été commandé par la plus riche demi-mondaine parisienne du Second Empire, Esther Lachmann, dite «La Païva». Il avait trouvé refuge à La Fleur Blanche, célèbre maison close du coeur de Paris fréquentée notamment par le peintre Toulouse-Lautrec.

Autre objet qui ne manquera pas d'attirer les convoitises: une table ronde soutenue par quatre imposants pieds en forme de pénis.

D'autres lots comportent des sculptures de marbre de l'époque romaine représentant des couples en plein acte sexuel, des photographies de Helmut Newton, Robert Mapplethorpe ou Man Ray, ainsi que d'anciennes miniatures indiennes et estampes japonaises érotiques.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer