Les studios de Prince ouvrent leurs portes

Les studios Paisley Park, l'antre de Prince dans le Minnesota, ont ouvert pour... (PHOTO AP)

Agrandir

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Minneapolis

Les studios Paisley Park, l'antre de Prince dans le Minnesota, ont ouvert pour la première fois leurs portes au public jeudi, plusieurs endroits du lieu étant restés en l'état depuis la mort du chanteur en avril dernier.

Depuis sa construction, en 1987, cet ensemble de bâtiments blancs sans cachet est objet de fantasmes.

Outre la production connue de Prince, Paisley Park aurait ainsi vu le tournage de dizaines de clips et l'enregistrement de plusieurs albums restés depuis dans les coffres des studios, selon plusieurs proches de l'artiste.

Le gestionnaire de fortune Bremer Trust, qui administre les biens du chanteur défunt à la demande de ses frères et soeurs, prévoyait initialement d'ouvrir Paisley Park en continu à compter de jeudi.

Mais le conseil municipal de Chanhassen, où se trouve Paisley Park, a toutefois jugé lors d'un vote à l'issue d'une réunion publique sur le sujet mardi qu'il fallait plus de temps pour débattre du projet.

Dans l'attente de l'examen du projet sur le fond, Bremer Trust a donc transigé en annonçant que Paisley Park serait ouvert aux visiteurs durant trois jours en octobre, jeudi, samedi, et le 14 octobre.

Jeudi, les organisateurs des visites avaient exigé que les détenteurs de billets se rassemblent dans un autre lieu, avant d'être acheminés par bus à Paisley Park.

Le premier bus est arrivé sur site à 8h30, alors que quelques fans, munis de billets, s'étaient présentés par erreur devant les grilles de la propriété.

«C'est là que tant de titres et d'albums mythiques ont été enregistrés», a expliqué Mobeen Azhar, auteur du livre Prince: Stories from the Purple Unrdeground.

«Paisley Park, c'est l'endroit où il jouait, expérimentait et, plus important que tout, il créait», a-t-il rappelé, ce qui fait, pour lui, des fameux studios «une terre sacrée».

Si certaines parties de Paisley Park avaient été décorées pour l'occasion d'objets ayant appartenu à celui qui fut un temps le «Love Symbol», d'autres avaient été laissées en l'état, notamment son principal studio de travail, le studio A.

Un reportage tourné pour l'émission Today sur la chaîne NBC montre notamment, sur un pupitre du studio, le texte d'une chanson sur lequel Prince a griffonné des annotations.

Les studios regorgent d'instruments de musique, propriété de Prince qui était multi-instrumentiste, notamment un piano à queue, une batterie ou la fameuse guitare reprenant le logo du «Love Symbol».

Les fans ont eu également la chance de voir la célèbre moto pourpre du film Purple Rain, ainsi que plusieurs des tenues chamarrées de celui qui a toujours conservé son port d'attache dans le Minnesota, son lieu de naissance.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer