Jean-Robert Drouillard: le sculpteur qui chante

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'artiste québécois Jean-Robert Drouillard est en vedette! Alors qu'il vient de terminer, avec sa conjointe Hélène Chouinard, une sculpture créée dans un parc de Mirabel, il poursuit la production de l'oeuvre monumentale que la Ville de Québec offrira à Montréal pour son jubilé de 2017. Et le mois prochain, il sort un premier disque de chansons!

Jean-Robert Drouillard a l'esprit dans le passé, les mains dans le présent et des idées pour l'avenir. Depuis des mois, il prépare deux expositions de nouveaux corpus, en octobre 2017, l'une à la galerie Art mûr, à Montréal, et l'autre au Musée des beaux-arts de Sherbrooke. Tout en se consacrant... à plein temps (!) à la création de trois oeuvres d'art public, notamment et surtout celle que la Vieille Capitale lui a commandée et qu'elle offrira à Montréal au printemps 2017 à l'occasion du 375e anniversaire de la métropole. 

Cette oeuvre imposante sera installée dans un nouveau parc aménagé près du Stade olympique, à l'angle des rues Sherbrooke Est et Pie-IX. Elle sera constituée de quatre statues en bronze d'adolescents placées sur quatre colonnes d'aluminium. Un hommage d'envergure au sport et à la jeunesse. 

Les statues porteront des maillots avec des logos d'animaux sur le devant et, dans le dos, des dates marquantes de notre histoire: la fondation de Québec en 1608, celle de Montréal en 1642, Expo 67 en 1967 et les JO de Montréal en 1976.

«Pour la première fois de ma carrière de sculpteur, les personnages ont été scannés, dit Jean-Robert Drouillard en entrevue. Les modèles seront usinés à Montréal. Ils vont me revenir finis à 80 % en styromousse. Je vais les travailler puis les couler en bronze. Je vais fabriquer les colonnes, dont l'intérieur contiendra des boîtes lumineuses avec des dessins d'animaux, par exemple de corbeau.» 

Poésie permanente

D'un style à la fois moderne et traditionnel propre à Drouillard, l'oeuvre s'appellera Le contour des conifères dans la nuit bleue et les étoiles derrière ma tête sont dans tes yeux. Un titre poétique caractéristique de Jean-Robert Drouillard. Son expo à Circa, en 2014, s'intitulait Quelques particules de nous dans un accélérateur, dans un collisionneur. En 2017, sa présentation à Sherbrooke s'appellera Mon coeur est un ovni en forme de frisbee

«Tous ces titres sont des paroles de mes chansons», dit-il. Pas étonnant. Drouillard a un bac en littérature et en création littéraire. C'est sa poésie qui le conduit à créer des sculptures ou des chansons.

Le sculpteur Jean-Robert Drouillard et la céramiste Hélène... (Photo Ivanoh Demers, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Le sculpteur Jean-Robert Drouillard et la céramiste Hélène Chouinard, le mois dernier, devant leur oeuvre Une silhouette emballée (de mille pétales), alors en cours de création sur le sentier pédestre de la Prucheraie, dans le parc Bois de Belle-Rivière, à Mirabel.

Photo Ivanoh Demers, La Presse

Premier disque

Comme il joue de la guitare (depuis l'âge de 35 ans) et qu'il aime chanter, il a décidé de «se faire plaisir» et d'enregistrer un disque. Le mois prochain, son premier album intitulé Des autoportraits sortira chez la maison de disques de Québec P572. 

«L'album de 10 chansons a été enregistré en trois jours dans une cuisine de Saint-Jean-Port-Joli! Ce n'est pas du studio, mais si ça me permet de faire des spectacles l'an prochain, j'en serais très très heureux. En même temps, j'ai 46 ans. Je n'espère pas gagner de l'argent avec ça, mais si ça peut rejoindre du monde... et la proposition est sincère.»

Drouillard ne délaissera pas pour autant la sculpture. D'autant que le mois dernier, il a entamé une belle collaboration artistique avec sa conjointe, la céramiste Hélène Chouinard, lors d'une résidence au parc régional du Bois de Belle-Rivière, à Mirabel, dans le cadre de Sentier Art3. Cet événement d'art public en plein air - créé en 2007 par l'artiste Suzanne FerlandL - permet à des artistes de réaliser des oeuvres qui demeurent là où elles sont créées. Ces dernières années, Ed Pien, Steven Siegel, Marie-Andrée Côté, José Luis Torres ou Nadia Myre ont laissé une trace sur le sentier pédestre. 

L'oeuvre du duo Drouillard-Chouinard est une «silhouette emballée», une oeuvre sculptée dans une bûche de pruche et entourée de 1001 pétales de porcelaine blanche cloués sur le bois. Son vernissage aura lieu le 11 septembre. 

Jean-Robert Drouillard, qui enseigne en plus la sculpture à temps partiel à la Maison des métiers d'art de Québec, poursuit donc son chemin éclectique. «Étrangement, je n'ai jamais fonctionné si calmement et aussi lentement, dit-il. Peut-être pas pour la musique qui demande beaucoup de pratique et d'organisation et qui m'habite en permanence. Mais j'ai beaucoup de chance et de plaisir.»

Événement Sentier Art3, parc du Bois de Belle-Rivière,  9009, boulevard Arthur-Sauvé (route 148), Mirabel,  450 258-4924. Jusqu'à la fête du Travail, le parc est ouvert de 9h à 18h la semaine et jusqu'à 19h la fin de semaine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer