Fin de la bataille autour d'une statue de Picasso

Buste de femme (Marie Thérèse) de Picasso... (PHOTO AFP)

Agrandir

Buste de femme (Marie Thérèse) de Picasso

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Une bataille internationale autour d'une statue de Picasso estimée à plus de 100 millions de dollars s'est achevée mercredi par un accord financier évitant un procès qui devait commencer en septembre à New York.

Elle impliquait la fille et la petite-fille de l'artiste espagnol, un agent londonien qui avait négocié en 2014 l'achat de la statue pour la famille royale du Qatar, et un marchand d'art américain qui l'avait également achetée en mai 2015.

Les héritières de Picasso ont accepté de verser une somme au montant non précisé à Pelham Europe, l'agent londonien de la famille royale qatari, qui avait négocié en novembre 2014 l'achat du Buste de Femme (Marie-Thérèse) pour 47 millions de dollars auprès de la fille de Picasso, Maya Widmaier-Ruiz Picasso. Mais la vente avait été cassée quelques jours avant le dernier versement. Selon Pelham, la fille de Maya, Diana, n'était pas d'accord avec cette vente, et avait négocié de son côté la vente de la statue de 1931 avec le marchand américain Larry Gagosian pour 105,8 millions de dollars.

La galerie Gagosian l'avait ensuite vendue au milliardaire Leon Black, fondateur de la société d'investissement Apollo Global Management, pour un montant inconnu. Il aurait recevoir la statue en février dernier, une fois terminée une exposition Picasso dont elle faisait partie au Musée d'art moderne (MoMA) de New York.

À la fois Gagosian et Pelham Europe avaient saisi la justice.

Toutes les parties ont indiqué mercredi dans un communiqué commun qu'elles étaient «contentes» d'être parvenues à «un accord global de bonne foi réglant tous les questions».

La galerie Gagosian a salué un accord qui constitue selon elle une «justification complète» de sa position.

«L'accord d'aujourd'hui montre que la galerie Gagosian a acheté et vendu cette sculpture de bonne foi, et sans aucune connaissance des discussions antérieures entre (la famille) Picasso et Pelham, comme nous l'avons toujours dit», précise le communiqué.

Pelham Europe a confirmé que Maya Widmaier-Ruiz Picasso, dont la mère était le modèle pour la statue, lui avait versé une somme d'argent dans le cadre de l'accord. «Le montant est confidentiel, mais Pelham et son client sont très contents», a indiqué l'agent dans un communiqué.

Leon Black, qui va enfin prendre possession de sa statue, est à la tête d'une fortune estimée à 4,7 milliards de dollars par Forbes. C'est aussi lui qui aurait acheté la version du Cri d'Edvard Munch, adjugée en 2012 120 millions de dollars à New York, un record pour une oeuvre d'art aux enchères.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer