Record de visiteurs pour l'exposition Jérôme Bosch

Une oeuvre présentée dans le cadre de l'exposition... (PHOTO ARCHIVES AFP)

Agrandir

Une oeuvre présentée dans le cadre de l'exposition Jérôme Bosch - Visions d'un génie.

PHOTO ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
La Haye

L'exposition exceptionnelle des oeuvres de Jérôme Bosch dans sa ville natale au sud des Pays-Bas a attiré près d'un demi-million de visiteurs, a annoncé lundi le Noordbrabants Museum, qui se félicite de ce record de fréquentation.

Rassemblant la plupart de ses peintures étranges et cauchemardesques, Jérôme Bosch - Visions d'un génie a accueilli 421 700 visiteurs en trois mois, a annoncé le musée, au lendemain de la fin de l'exposition à Bois-le-Duc.

Dix-sept des 24 peintures, dont neuf rénovées pour l'occasion, et 19 des 20 dessins du peintre néerlandais du 15e siècle y étaient rassemblés.

Le précédent record datait de 1967 quand 267 000 visiteurs étaient venus admirer une autre exposition du Jérôme Bosch dans ce musée qui accueille environ 170 000 visiteurs par an.

«C'est fantastique de voir que le peintre néerlandais le plus intriguant de la fin du Moyen-Âge est toujours admiré à ce jour par un public aussi large et que les fans de Bosch sont littéralement venus de si loin dans «son» Den Bosch» (Bois-le-Duc en néerlandais), s'est réjoui le directeur, Charles de Mooij.

Les artistes britanniques Anish Kapoor et Damien Hirst ainsi que l'actrice Patricia Arquette se sont notamment déplacés.

Devant ce succès, le musée avait étendu ses heures d'ouverture, passant de 36 à 119 heures par semaine, et clôturé l'exposition par 39 heures d'ouverture ininterrompue.

L'oeuvre la plus célèbre du peintre, Le jardin des délices qui se trouve au Prado à Madrid, ne figurait pas dans l'exposition, l'Espagne refusant le déplacement du triptyque qui évolue du bucolique jardin d'Eden à une terrifiante vision de l'enfer.

Le Prado avait en revanche accepté que Le chariot à foin quitte le pays pour la première fois en 450 ans et soit exhibé aux côtés de La mort de l'avare, propriété de la National Gallery de Washington, et de La nef des fous, du Louvre à Paris.

Cette exposition lançait l'événement national Jérôme Bosch 500, qui marque les 500 ans de la mort du peintre et se poursuit avec des spectacles et festivals à Bois-le-Duc, entièrement dédiée cette année au peintre né Jheronimus van Aken (1450-1516).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer